« Lars est tordu » : Charlotte Gainsbourg revient sur les nombreuses scènes dénudées qu’elle a tournées avec Lars Von Trier

Il n’est pas toujours facile pour une actrice de se dénuder pour les besoins d’un long-métrage, encore moins quand le réalisateur derrière la caméra a des idées plutôt saugrenues quant à la mise en scène qu’il envisage… C’est ce qu’a expliqué Charlotte Gainsbourg dans le dernier numéro des Inrockuptibles, en revenant notamment sur sa collaboration avec Lars Von Trier.

Charlotte Gainsbourg

Lars von Trier

Au mois de mars 2020, Keira Knightley faisait sensation en expliquant désormais refuser d’apparaître nue dans les prochains longs-métrages qu’elle tournera. Une décision notamment motivée par sa crainte de voir les scènes détournées et publiées sur des sites pornographiques : « Avant, on tournait une scène de sexe isolée du film, et cela avait du sens. […] Maintenant, vous pouvez prendre le tout, l’arranger complètement différemment, le sortir de son contexte, et le publier sur un site porno ». Au mois de janvier dernier, elle allait même encore plus loin en annonçant qu’elle ne souhaitait également plus apparaître dans le plus simple appareil dans des productions mises en scène par des hommes : « Je comprends que certains réalisateurs veulent quelqu’un qui ait l’air sexy mais je ne veux plus tourner ces horribles scènes de sexe, où vous êtes toute transpirante, et où tout le monde gémit ». Elle s’était notamment appuyée sur les travaux de la chercheuse américaine Laura Mulvey, théoricienne du « male gaze ».

« J’étais gênée »

Car le corps des actrices est malheureusement encore et toujours un sujet de discussion âprement commenté… Corinne Masiero peut en témoigner… Dans les colonnes des Inrockuptibles, Charlotte Gainsbourg est ainsi revenue sur sa collaboration artistique avec Lars Von Trier et sur les nombreuses scènes dénudées qu’elle a dû tourner. Après avoir été récompensée du Prix de l’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans Antéchrist, la compagne d’Yvan Attal a en effet retrouvé le réalisateur danois à deux reprises : pour Melancholia en 2011 et surtout Nymphomaniac en 2013 dans lequel elle apparaît dénudée à plusieurs reprises. « Lars est tordu, précise t-elle d’emblée à nos confrères et consoeurs. Sur Nymphomaniac, il m’a montré un story-board avant de m’engager en me disant : ‘Voilà, je vais filmer ça, est-ce qu’un truc te dérange ?’. J’étais gênée par mes seins et je ne voulais pas que l’on cadre trop l’entrejambe, à part ça… Quand c’est clair, l’érotisme s’en va, et heureusement ! Ça rend les scènes faisables ».

Elle a également confié aujourd’hui regretté d’avoir été autant complexée par le passé : « Malheureusement, je me rends compte trop tardivement de ce que j’ai perdu… J’ai été tellement complexée pendant longtemps que je n’ai pas profité de moi sans les signes de l’âge. Quand je revois des photos de moi à 30, 40 ans, je me trouve mignonne, et je ne comprends plus mon embarras ». Le temps changent, comme le chantait si justement Bob Dylan…

Source: Lire L’Article Complet