Laurence Boccolini, “extrêmement fâchée”, dénonce le “ramassis de mensonge” d’un patron de TF1

Dans un droit de réponse publié sur Instagram et adressé au patron des programmes de flux de TF1, Laurence Boccolini pousse un coup de gueule et dézingue (une fois de plus) la chaîne qui l’employait.

  • Laurence Boccolini

Laurence Boccolini n’est pas du genre à mâcher ses mots. Qu’il s’agisse de critiquer une série ou de tacler son ancien employeur, l’animatrice n’a pas la langue dans sa poche. D’ailleurs, celle qui officia longtemps pour la Une a déjà, à plusieurs reprises, dézingué la chaîne. En août 2020, Laurence Boccolini confiait, dans les colonnes du Parisien : “J’avais la sensation de ne plus travailler du tout et de tourner en rond. On me décrivait comme une animatrice phare de la chaîne, et ça me gênait énormément. Comment peut-on être une animatrice phare avec seulement trois émissions par an? Ma saison à venir se résumait au ‘Grand Concours des animateurs’. J’avais la sensation de ne pas être une priorité, d’être devenue un bibelot.” En septembre, rebelote, cette fois-ci dans l’émission C à vous. “Le bibelot, il n’était même plus dans l’étagère, il était au placard”, plaisantait-elle. “Je prenais la poussière tranquillement. Au bout de 19 ans, trois émissions par an ce n’est plus vraiment faire mon travail. À force d’attendre, d’attendre… qu’il n’y est aucune communication ni coup de téléphone qui vous rassure, vous vous dites que ce qui n’est pas venu ne viendra plus.”

Désormais aux commandes du jeu Mot de passe, diffusé sur France 2, Laurence Boccolini a poussé un nouveau coup de gueule sur son compte Instagram après avoir lu l’interview du directeur des programmes de flux de TF1, Rémi Faure, accordée à Puremédias. “Nous avons déjà de nombreuses femmes parmi nos talents de divertissement”, a-t-il ainsi déclaré. Laurence Boccolini nous donne l’occasion de renouveler nos incarnations pour la case du prime time sur TF1. Laurence en animait quand même près de 14 par an, sans compter sa participation à Mask Singer […] Nos échanges ont été très cordiaux. Je lui souhaite d’ailleurs le meilleur pour la suite.” La principale intéressée a très vite saisi son téléphone pour écrire un droit de réponse publié sur ses réseaux sociaux. “Désolée, mais je ne peux absolument pas laisser passer des affirmations aussi mensongères”, lance-t-elle. “Je suis très surprise d’apprendre que je faisais 14 prime times par an (sans compter Mask Singer ?) […] Je rêve…”

Visiblement très énervée, Laurence Boccolini poursuit : “Ou ce Monsieur me confond avec un autre animateur (possible car nous avons dû nous rencontrer de visu deux ou trois fois ces deux dernières années et il peut avoir très bien oublié mon visage), ou il ne connaît pas ses grilles de programmes, ou bien il m’en doit 10 car après vérifications, je n’en ai fait que 4 sur la saison septembre 2019 – juin 2020.” Laurence Boccolini conclut : “Je suis extrêmement fâchée par ce ramassis de mensonges mais ce que je vis aujourd’hui à France Télévisions me rappelle qu’à chaque instant, nos chemins peuvent changer si on le décide, et que ces chemins vous mènent parfois vers de belles personnes et de beaux projets […] Gardez-vous bien de réécrire mon histoire comme cela vous arrange. Nous sommes trop nombreux à connaître la bonne version.”

DROIT DE RÉPONSE . parfois il est nécessaire de ne pas laisser dire n’importe quoi … Je réponds donc ici à ces «  inventions » gênantes parues sur le site @purepeople lors d’une interview de monsieur Rémi Faure . Il est quand même bon de rectifier la vérité . #respect #karma #bonjourchezvous 🤬

A post shared bylaurence boccolini (@lolobocco) on

A lire aussi : Laurence Boccolini victime de sexisme à ses débuts : “C’était un combat permanent”

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet