Laurent Ruquier : sa nouvelle et célèbre recrue pour Les Grosses Têtes le corrige déjà

Paul El Kharrat, Maître des Douze Coups de Midi sur TF1, a fait son entrée aux côtés de Laurent Ruquier ce vendredi 20 novembre, dans Les Grosses Têtes diffusées sur RTL. Dès son premier jour, la nouvelle recrue n’a pas hésité à reprendre l’animateur.

C’est ce qu’on appelle une arrivée fracassante ! Laurent Ruquier accueillait un nouveau chroniqueur ce vendredi 20 novembre, dans Les Grosses Têtes sur RTL. Ce jeune homme est déjà bien connu – surtout auprès des téléspectateurs de TF1, puisqu’il s’agit de Paul El Kharrat, qui n’est autre que le troisième plus grand champion des Douze Coups de Midi présenté par Jean-Luc Reichmann. Pour sa première émission, le Maître de Midi se trouvait aux côtés de Michèle Bernier, Franck Ferrand, Caroline Diament, Stéphane Plaza et Jeanfi Janssens. Et dès les premières minutes du programme, la nouvelle recrue qui s’est confiée à plusieurs reprises sur son autisme Asperger, n’a pas manqué de corriger le présentateur.

Pour présenter son équipe du jour, Laurent Ruquier s’est ainsi exprimé : “Avec nous aujourd’hui, tout d’abord une Grosse Tête exceptionnelle. Il vient nous voir pour la première fois après 152 victoires dans le jeu Les Démons de Midi. Il a publié un livre qui s’appelle Ma 153e victoire (éditions Harper Collins, ndlr), où il raconte comment un jeu télé a transformé sa vie d’autiste Asperger. Je vous demande d’encourager et d’accueillir Paul El Kharrat !”. Une introduction qui a suscité un fou rire dans le studio. “C’est les Douze Coups de Midi, pas les Démons de Midi”, a corrigé Paul El Kharrat, hilare. Et l’animateur de rétorquer, sur le ton de l’humour : “Paul El Kharrat commence déjà à me reprendre. Méfiez-vous parce que c’est vous que je ne vais pas reprendre”. Une ambiance bon enfant, qui a mis le Grenoblois de 21 ans directement dans le bain.

Rien ne lui échappe

Sur TF1 déjà, le chouchou de Jean-Luc Reichmann, qui s’est chargé de rédiger la préface de son ouvrage, avait repris la production. Le lundi 13 mai 2019, l’un de ses adversaires, Maxime, devait répondre à cette question : “En 1507, quel roi de France a fait de Léonard de Vinci son peintre et son ingénieur personnel ?”. Ce dernier avait le choix entre quatre propositions : Louis XII, François 1er, Henri II et Henri III. Interloqué face à la réponse de Maxime qui avait opté pour François Ier, Paul avait tout de suite réagi :En 1507, ce n’était pas François 1er le roi de France déjà. Il est roi de France en 1515 jusqu’en 1547″, expliquait-il, avant de signaler une erreur sur les images présentes à l’écran : D’ailleurs, il y a une inversion. C’est Henri III qui est sous Henri II et Henri II qui est sous Henri III”. Une remarque qui avait, une nouvelle fois, épaté le présentateur.

Article rédigé en collaboration avec l’agence 6Médias.

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet