Le fils de Samuel Paty va devenir pupille de la Nation

Jean-Michel Blanquer a confirmé, devant les députés, que le fils de l’enseignant décapité à Conflans, âgé de 5 ans, deviendrait pupille de la Nation.

  • Emmanuel Macron

Depuis l’effroyable attentat commis contre Samuel Paty, les hommages se succèdent. De nombreuses manifestations ont eu lieu dans toute la France pour rendre hommage à l’enseignant assassiné pour avoir montré des caricatures de Mahomet, lors d’un cours sur la liberté d’expression. Ce mercredi soir, l’hommage de la Nation tout entière lui sera rendu par le Chef de l’Etat, à la Sorbonne. Hier, devant les parlementaires, le ministre de l’Education nationale a tenu à “dire ses pensées pour Samuel Paty et sa famille”, lors de sa première prise de parole dans l’hémicycle depuis l’assassinat. “Je pense à son fils de cinq ans qui sera désormais pupille de la Nation et à qui nous devons penser non seulement aujourd’hui, mais pendant toutes les décennies qui viennent”, a-t-il ajouté, longuement applaudi par les élus présents au sein du Palais-Bourbon. Ce statut concerne tout enfant âgé de moins de 21 ans dont les parents ont été victimes de guerre ou d’actes de terrorisme. Il offre protection et soutien matériel et moral, sous la forme d’aides mensuelles, d’aides aux études, d’exonération de frais de scolarité ou d’examen, de bourses scolaires et universitaires ou de la possibilité d’admission dans les lycées militaires. Cette décision, annoncée par Jean-Michel Blanquer, a été prise par le Premier ministre, Jean Castex.

“Ces parents étaient très fiers de lui”, rapporte un voisin

Dans un long portrait que consacre l’hebdomadaire Le Point à Samuel Paty, on apprend que ce père aimant et attentif était très présent pour son fils Gabriel, âgé de 5 ans, dont il était séparé de sa mère. Ils avaient instauré une garde partagée, une semaine sur deux. Les deux parents avaient choisi d’habiter à proximité l’un de l’autre. Comme le rapporte le magazine, l’enseignant avait ses habitudes dans bar-tabac de la ville. “Il venait tout le temps, avec sa femme et son fils. Puis, seul avec son fils. Il prenait un café et un chocolat pour le petit. Il avait beau être timide, il disait bonjour à tout le monde. Il lui arrivait de corriger des copies, sur cette table dans le coin. On le connaissait surtout grâce à son petit garçon, Samuel, qui était comme une petite mascotte ici. Tous les jeunes disaient bonjour au petit et ses parents étaient très fiers”.

A lire aussi: Brigitte Macron, mise à l’isolement, sort du silence pour rendre un vibrant hommage au professeur Samuel Paty

Conflans: le fils de Samuel Paty sera «pupille de la nation» annonce @jmblanquer.#SamuelPaty

À voir sur @Figaro_Live ➡https://t.co/ePRG3e2ZYv pic.twitter.com/oOzqjc667D

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet