Le JT de Simone 16 : Bad Bunny – pas d'selfie

Cette semaine, l’équipe Simone a sélectionné pour vous plusieurs sujets : les stars qui ont en marre d’être prises en photos, les gouvernements qui ont plus peur des arcs-en-ciel que des armes et d’une cérémonie de gender reveal. Tout un programme.

Restez informée

Vu dans les commentaires du précédent JT de Simone : « Sortez de vos sectes les mecs qui font la vaisselle ça existe« . Bien que l’on soit parti à leur recherche, ce fut sans grand succès… On promet que la prochaine fois qu’on fera de telles généralités sur Simone, on mettra un petit bandeau pour préciser que tous les hommes ne sont pas comme ça, et même que certaines femmes peuvent l’être aussi! On pointe juste un phénomène très répandu.

Bad buzz pour Bad Bunny

À part ça, une vidéo du chanteur Bad Bunny a fait le tour des réseaux sociaux. Il se promène en République Dominicaine quand une jeune femme se précipite sur lui pour prendre un selfie sans même lui adresser la parole. Le rappeur attrape son téléphone et le balance sans hésitation (R.I.P petit Iphone). Les internautes trouvent ce geste légèrement disproportionné. Ce qui n’est pas entièrement faux.

La vidéo a relancé le débat sur comment se comporter avec les stars. Même si elles font un métier d’image et que leur célébrité peut être vue comme un avantage; il semble aussi important de ne pas oublier qu’elles restent des humains et qu’elles méritent qu’on respecte leur consentement.

D’ailleurs, il y a quelques semaines, Bad Bunny alertait à propos de sa santé mentale et annonçait qu’il allait faire une pause dans sa carrière en 2023, spécialement pour s’en occuper. On lui souhaite d’aller mieux.

Gender sexiste party

Ces évènements, qui visent à apprendre à des futurs parents le sexe biologique de leur bébé autour de leur famille et amis, sont hyper répandus outre-Atlantique. Souvent intenses, les vidéos de gender reveal font régulièrement le buzz. Pas forcément pour les bonnes raisons.

Par exemple, ce père de deux fillettes qui apprend qu’il va en avoir une troisième : « Ah, fuck.« , souffle-t-il. Et oui, puisque même avant la naissance, il apparaît que les hommes et les femmes n’ont pas le même traitement de faveur. (insérer ici le bandeau explicatif du premier paragraphe).

D’autres fois, elles peuvent se révéler très touchantes. Comme celle réalisée par la mère d’un jeune homme venant de faire son coming-out transgenre. Tout simple mais émouvant.

La menace arc-en-ciel

L’Algérie vient d’interdire le commerce des produits aux couleurs de l’arc-en-ciel. Pas les symboles LGBT, les couleurs arc-en-ciel. Peu importe le produit, les arcs-en-ciel sont bannis. Apparemment, en 2023, les couleurs effraient. Pour le ministre du Commerce, ce ce nuancier rappelle les homosexuels.

Ce n’est pas le seul pays à réagir contre la communauté gay : on se rappelle la Coupe du Monde de foot au Qatar, certains états d’Amérique qui interdisent le mot « gay », les réactions en Pologne pour un brassard arc-en-ciel… Mais oui, pourquoi s’occuper de la faim dans le monde, des inondations ou des guerres quand on peut lutter contre les gays ?

Sur cette note joyeuse, on vous souhaite bon courage et à la semaine prochaine !

Source: Lire L’Article Complet