Le juge en charge du divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie a été récusé

Quatre ans après sa demande de divorce, l’actrice avait formulé une requête auprès d’un tribunal de Los Angeles. Elle demandait à ce que le juge John W. Ouderkirk soit écarté de la procédure, en raison de ses liens professionnels avec l’une des avocates de Brad Pitt. Angelina Jolie a finalement obtenu gain de cause, le vendredi 23 juillet.

Quatre ans après sa demande de divorce, Angelina Jolie avait relancé les hostilités contre Brad Pitt, en août 2020. Elle avait ainsi déposé une requête auprès d’un tribunal de Los Angeles, afin que le juge John W. Ouderkirk, en charge du dossier, soit écarté de la procédure. Une demande qui n’avait, à l’époque, pas abouti, car elle avait été jugée trop tardive. Un an plus tard, l’actrice de 46 ans a pourtant obtenu gain de cause, après avoir fait appel de cette décision.

“Sa disqualification est requise”

John W. Ouderkirk a en effet été écarté de la procédure. Une cour d’appel de Californie a estimé, le vendredi 23 juillet, qu’il était raisonnable de douter de l’impartialité du juge. Et ce, en raison d’un travail distinct avec les avocats de Brad Pitt, dont celui-ci n’avait pas fait état. Le tribunal a donc donné raison à Angelina Jolie, et disqualifié John W. Ouderkirk.

«Le manquement à l’éthique du juge Ouderkirk, étudié à la lumière de (…) ses récentes relations professionnelles avec l’avocate de Brad Pitt, pourrait pousser une personne objective, informée de tous ces faits, à douter raisonnablement de la capacité du juge à demeurer impartial, a établi le tribunal. Sa disqualification est requise.» Une décision qui marque un retour à la case départ dans la procédure. Celle-ci devra recommencer devant un nouveau juge.

“Trois des enfants voulaient témoigner contre Brad Pitt”

En mai, le juge privé, désigné pour statuer sur la séparation de Brad Pitt et Angelina Jolie – il avait aussi célébré leur mariage en France en 2014 -, avait octroyé à l’acteur la garde partagée de leurs enfants. Cette décision n’avait pas plu à la comédienne, qui déplorait le refus de John W. Ouderkirk d’entendre les témoignages de ses enfants. D’après un document judicaire datant de décembre 2020 et dévoilé par Us Weekly, le 17 juin, «trois des enfants voulaient témoigner contre Brad Pitt».

Les deux acteurs sont actuellement parents de six enfants : Maddox (19 ans), Pax (17 ans), Zahara (16 ans), Shiloh (15 ans) et les jumeaux Vivienne et Knox (13 ans). «Les enfants dont la garde est en jeu sont suffisamment âgés pour comprendre ce qu’il se passe, est-il écrit sur ledit document. Le procès aura nécessairement un impact émotionnel sur eux. Trois des enfants ont demandé à témoigner. Faire subir à l’un de ces enfants ce qui pourrait être une procédure futile et nulle, est plus qu’injustifié. C’est cruel.»

Un conflit d’intérêts ?

En août 2020, l’héroïne de Salt (2010) soupçonnait déjà un conflit d’intérêts, révélait le siteThe Blast, qui avait eu accès aux documents juridiques. Angelina Jolie accusait ainsi John W. Ouderkirk de ne pas avoir révélé qu’il était en charge d’autres affaires, sur lesquelles travaillait également Anne C. Kiley, l’une des avocates de Brad Pitt. Selon elle, le juge n’aurait pas «communiqué d’informations sur les dossiers qui démontrent l’actuelle relation professionnelle unissant le juge et l’avocate» de Brad Pitt.

Par ailleurs, Anne C. Kiley aurait, selon elle, «activement favorisé les intérêts financiers du juge Ouderkirk – en dépit de l’avis de la partie adverse – pour que sa nomination (et la possibilité d’être rémunéré) soit prolongée dans le cadre d’une affaire très médiatisée (le divorce des Brangelina, NDLR)». Dans sa requête, Angelina Jolie affirmait qu’il n’était pas indispensable que le conflit d’intérêts soit avéré pour écarter le juge de la procédure. «Selon la loi californienne, la récusation est nécessaire tant qu’une personne au courant des faits “peut raisonnablement entretenir un doute” sur la capacité du juge Ouderkirk à demeurer impartial», poursuivait le document. Le tribunal de Los Angeles lui a depuis donné raison.

En vidéo, Angelina Jolie et Brad Pitt : les grandes dates de leur histoire d’amour

Un divorce tumultueux

La tumultueuse procédure de divorce entre Brad Pitt et Angelina Jolie avait débuté en 2016, après deux années de mariage. En 2018, les deux acteurs avaient conclu un accord à l’amiable sur la garde de leurs enfants, qui semble avoir été défait depuis. Angelina Jolie aurait également déposé une requête pour que Brad Pitt paie une pension alimentaire plus élevée. Le duo avait officiellement été déclaré célibataire par le tribunal en avril 2019. L’acteur de 57 ans avait, quant à lui, été aperçu à la sortie du manoir de la comédienne à Los Angeles, le 23 juin 2020, après avoir rendu visite à ses enfants.

*Cet article, initialement publié le 11 août 2020, a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet