Le prince Andrew accusé d’abus sexuels dans l’affaire Epstein : cette folle proposition d’un journaliste américain

Alors que le prince Andrew vient tout juste d’enterrer son père le duc d’Edimbourgh, ce dernier se voit rattrapé par la sombre affaire de moeurs qui lui colle au train depuis deux ans. Un journaliste américain offre 7 millions de dollars au prince pour qu’il se soumette à un test public de détecteur de mensonge afin de le laver définitivement de tout soupçon …

Prince Andrew

Jeffrey Epstein

La Couronne britannique n’a pas été épargnée ces dernières années en matière de scandale. Le récent documentaire diffusé ce dimanche 18 avril sur France 5 et intitulé Elizabeth II, les derniers combats d’une reine, a pris le parti de passer au crible les deux dernières années. La reine pensait sans doute avoir tout vu avec les déboires de Charles et Diana étalés sur la place publique, mais c’était sans compter les récentes affaires qui ont occupé les médias du monde entier avec son petit-fils Harry et son fils Andrew. Ce dernier, officiellement retiré de la vie publique depuis novembre 2019 à la suite de l’affaire Epstein, est réapparu sur le devant de la scène à la faveur de la médiatisation des funérailles de son père ce samedi 17 avril. Le papa d’Eugenie et Beatrice était devenu la honte de la famille royale britannique lorsqu’il a été mis en cause par le FBI pour avoir agressé sexuellement une mineure âgée de 17 ans au moment des faits. Ces accusations sont fondées notamment sur la foi d’images de vidéo-surveillance où l’on aperçoit le prince Andrew sortir du domicile new-yorkais de Jeffrey Epstein en 2010, en compagnie d’une très jeune femme.

Dévoilées en 2019, ces vidéos ont sans cesse été niées par Andrew, qui a toujours affirmé s’être rendu à New-York pour mettre fin à son amitié avec Epstein. Selon Dick Arbiter, attaché de presse du Palais entre 1988 et 2000, Andrew “est un parfait imbécile“, qui a très mal assuré sa défense.

Une proposition pour le blanchir

Comme l’a rapporté Page Six le 18 avril 2021, soit au lendemain des funérailles du prince Philip, le journaliste Ian Halperin propose au prince Andrew “de se blanchir de tout soupçon en acceptant un test polygraphique avec un examinateur de renommée mondiale” : “Je donne à Andrew une chance de rétablir son nom (…). S’il réussit, mon groupe d’investissement lui donnera 5 millions de livres – soit 7 millions de dollars ou 5,8 millions d’euros”, a expliqué le journaliste, qui précise faire partie d’un groupe d’investissement global déterminé à “arrêter le traffic sexuel d’enfant“. Ian Halperin propose en effet au prince Andrew de se soumettre à un détecteur de mensonge en public pour prouver sa bonne foi.

Le prince Andrew avait affirmé dans un communiqué fin 2019, qu’il se tenait “prêt à coopérer avec les autorités compétentes pour les besoins de l’enquête, si nécessaire”. Or en janvier 2020, le procureur de Manhattan avait affirmé qu’en dépit des demandes du FBI,le prince Andrew n’a fourni aucune coopération”. Pas sûr donc, qu’il accepte ce nouveau deal !

Source: Lire L’Article Complet