Le prince Andrew paria de la famille royale : il tape du poing sur la table !

Le prince Andrew ne cache plus son envie de revenir sur le devant de la scène royale au plus vite. Le second fils de la reine Elizabeth II estime être privé de son droit de naissance. Dernier événement en date, le prince William se serait opposé à sa présence à la cérémonie de l’Ordre de la Jarretière à Windsor, ce lundi 13 juin.

A propos de


  1. Andrew d’Angleterre


  2. Elizabeth d’Angleterre


  3. William d’Angleterre

Absent de la plupart des événements officiels depuis la révélation de son amitié avec Jeffrey Epsteinle prince Andrew pense qu’il est désormais grand temps pour lui d’apparaître à nouveau officiellement aux côtés des siens. Pour lui, la cérémonie de l’Ordre de la Jarretière qui s’est déroulé à Windsor, ce lundi 13 juin, était le moment idéal pour faire une apparition publique. Cela n’a pas été le cas. C’est un nouveau coup dur pour celui qui attend son retour au premier plan au sein de la famille royale et ce dès que possible. Les discussions ont été longues entre les différents membres de la famille royale, ce lundi 13 juin, mais le duc d’York n’a pas obtenu gain de cause malgré une détermination sans faille affichée, selon les informations de The Express, mardi 14 juin. En attendant, il a été photographié en train d’entrer à Windsor vers midi, où il a assisté au déjeuner privé ainsi qu’à la cérémonie qui s’est déroulée à l’intérieur du château.

Souffrant d’une mauvaise image publique, le prince Andrew serait toutefois, selon les dires d’un de ses proches, “confiant et optimiste” quant à ses chances de reprendre sa place au sein de la famille royale. Le duc d’York semble plus que jamais déterminé à être réinvesti dans ses prérogatives royales, s’estimant privé de son droit de naissance par certains membres de sa famille. Loin d’abdiquer, le prince Andrew aurait insisté auprès de sa mère, la reine, pour récupérer son titre de colonel des Gardes du Grenadier. Si sa cause ne semble pas encore acquise, il a pourtant été invité aux festivités données en l’honneur du jubilé de platine d’Elizabeth II, les 4 et 5 juin derniers. Testé positif au COVID-19, il n’avait finalement pas pu y assister.

⋙ Le prince Andrew : en plein tumulte, il s’offre une parenthèse au vert

Un véritable casse-tête royal

Si la reine Elizabeth II ainsi que l’archevêque de Canterbury estiment qu’Andrew, en tant que membre de la famille royale, doit rester impliqué dans les affaires royales, ce n’est pas l’avis de tous. Certains seraient même opposés assez fermement à un retour en grâce du prince Andrew. C’est le cas notamment du prince William. Une source proche de la monarchie a rapporté à The Express de ce mardi que le fils aîné du prince Charles aurait lancé un ultimatum réclamant qu’un choix soit fait entre sa présence et celle du second fils d’Elizabeth II à la procession publique avec l’ensemble du clan, lors de la cérémonie de l’Ordre de la Jarretière.

Une source proche du duc d’York a insisté sur le fait que le prince Andrew avait finalement décidé personnellement de ne pas apparaître en public ce fameux lundi. Information infirmée par Buckingham qui de son côté a parlé d’une « décision familiale ». Néanmoins, son nom figurait bien sur le programme prévisionnel de la cérémonie. Un fait pouvant attester que la décision a bien été prise au dernier moment… et donc que le cas du prince Andrew est encore loin d’être réglé. Ce qui semble sûr, c’est que dans son “combat” pour reprendre sa place, le prince Andrew peut compter sur l’appui de sa mère, la reine, qui jusque-là lui a toujours témoigné son soutien.

Article en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet