Le prince Charles, un “père absent” pour William et Harry ? Sa face sombre dévoilée

L’historien Robert Lacey publie un livre dans lequel il évoque la relation que le prince Charles entretient avec ses fils William et Harry. Interviewé par Madame Figaro le lundi 20 septembre 2021, il parle d’un père absent.

  • Charles d'Angleterre
  • William d'Angleterre
  • Harry d'Angleterre

Si les princes Charles, William et Harry se sont éloignés ces dernières années, les tensions qui gangrènent leurs liens remontent à l’enfance. Robert Lacey, historien, auteur de Guerre royale, mensonges et trahisons (publié aux éditions Albin Michel), et consultant pour la série The Crown, a dressé le portrait d’un « père absent » dans une interview à Madame Figaro, le lundi 20 septembre 2021. Selon l’expert, il était « peu présent, peu impliqué« . Sa vie personnelle tumultueuse a pris le dessus sur son rôle de père : « Entre 1997, l’année de la mort de Diana, et 2005, celle de son deuxième mariage, la priorité de Charles a été de faire en sorte que Camilla soit acceptée par les Anglais. » « Cela a eu deux conséquences sur sa paternité : la première, c’est qu’il a eu moins de temps et d’énergie affective pour ses fils, qu’il laissait faire« , a-t-il déclaré, faisant référence à des problèmes d’alcool que les deux frères ont eus pendant l’adolescence, d’après lui.

« Pas au courant » des problèmes du prince Harry

Dans la sphère publique, l’histoire a été réécrite pour redorer l’image du futur roi d’Angleterre : « La deuxième, c’est que ses communicants ne se sont pas gênés pour déformer les faits familiaux en la faveur de Charles. »

Le prince Harry, qui a été en proie à des dépendances entre ses 28 et ses 32 ans, n’a pas reçu le soutien de son père lorsque ces problèmes ont éclaté. « Quand Harry a commencé à avoir des problèmes d’addiction à 16 ans, c’est Mark Dyer qui l’a discrètement accompagné dans un centre de désintoxication, Charles n’était même pas au courant« , a dévoilé Robert Lacey dans cette même interview. Avant d’ajouter : « Pourtant, quand l’histoire a été publiée dans la presse, les journaux ont titré sur l’intervention décisive du père et le courage d’un Charles qui donne tout pour ses enfants. L’œuvre du grand manitou des relations publiques du prince de Galles… » Un portrait au vitriol…

Source: Lire L’Article Complet