Le prince Harry en froid avec Elizabeth II ? Cet appel téléphonique qui prouve le contraire

Ces derniers mois, Elizabeth II a effectué plusieurs allocutions télévisées pour saluer le courage des Britanniques face à la pandémie. Pour soutenir la monarque avant un discours important prononcé le 5 avril dernier, le prince Harry aurait « été le premier à décrocher le téléphone ».

Harry d’Angleterre

Elizabeth d’Angleterre

Le 5 avril dernier, en pleine pandémie de coronavirus, Elizabeth II saluait le courage du Royaume-Uni et appelait à l’unité pour faire face à la crise sanitaire. Un discours extrêmement attendu, au cours duquel la monarque de 94 ans avait notamment déclaré : « Dans les années à venir, j’espère que chacun pourra être fier de la façon dont nous avons relevé ce défi, et ceux qui viendront après nous pourront dire que cette génération de Britanniques a été aussi forte que les autres. (…) Cette fierté que nous pouvons éprouver n’appartient pas seulement au passé, elle définit le présent et l’avenir ».

Peu de temps avant cette prise de parole inspirante, la souveraine aurait pu compter sur le soutien de l’un de ses proches. Installé aux États-Unis avec sa compagne Meghan Markle depuis le mois de mars, le prince Harry aurait pris le temps de contacter sa grand-mère. « Harry et la reine ont ce lien indestructible. Quand elle a prononcé son discours pendant le confinement, il a été le premier à décrocher le téléphone et à lui souhaiter bonne chance », a récemment déclaré Omid Scobie lors d’un entretien accordé à OK! Magazine. Selon le co-auteur de Finding Freedom, les relations entre Elizabeth II et l’ancien duc de Sussex « n’ont pas été rompues ».

« La personne qu’il respecte le plus au monde »

Des affirmations qui vont à l’opposé d’un épisode glacial retranscrit dans la biographie sur les parents d’Archie. Le jour de ses noces, le prince Harry aurait hurlé sur Elizabeth II après une mise en garde de cette dernière sur les exigences de sa compagne, d’après les journalistes Omid Scobie et Carolyn Durand. Mais selon une source interrogée par le Telegraph, le mari de Meghan Markle n’aurait jamais osé manquer de respect à sa grand-mère. S’il admet que le frère du prince William était effectivement « en colère », ce proche assure que « la reine est probablement la personne qu’il respecte et valorise le plus au monde ». Et l’éloignement ne dissipe visiblement pas les sentiments qui unissent la monarque et son petit-fils.

Source: Lire L’Article Complet