Le prince Philip ne voulait plus « s’accrocher à la vie » : nouvelles révélations

Selon une nouvelle biographie rédigée par l’un des associés du prince Philip, ce dernier n’avait plus goût à la vie. Dans cet ouvrage, on découvre que le duc ne souhaitait pas vivre jusqu’à 100 ans et qu’il était prêt à mourir.

De nouvelles révélations dévoilent l’état d’esprit du prince Philip lors de ses derniers jours avant son décès. Dans The Final Portrait, une biographie rédigée par M. Brandreth – un associé de longue date avec qui le duc a passé beaucoup de temps – on découvre que le mari de la reine ne voulait plus “s’accrocher à la vie” comme le rapporte l’Express.

Contrairement à d’autres, le prince Philip ne souhaitait pas vivre jusqu’à l’âge de 100 ans. Et il a respecté son voeu le plus cher. L’auteur décrit cette conversation qu’il a eue avec le duc dans la biographie. “Je ne peux rien imaginer de pire” avait alors dit le principal intéressé. Avant d’ajouter : “Je suis déjà en train de tomber en morceaux.” Le prince Philip n’avait “absolument aucune envie de (s)’accrocher à la vie inutilement.” Il s’agissait d’une “perspective épouvantable” pour lui. Les deux hommes ont également échangé sur son rapport à la mort. D’après les propos rapportés de l’auteur, le duc était “tout à fait prêt à mourir. C’est ce qui arrive, tôt ou tard.”

Puis vient la fameuse interrogation qui vient remette toutes les années passées en question : “Est-ce que ça a été une belle vie ?” Avec un haussement d’épaules, le prince Philip a répondu : “Je ne sais pas. Je me suis occupé. J’ai essayé de me rendre utile.” La conversation se conclut sur cette phrase.

Mort du prince Philip

Le 9 avril dernier, le consort de Sa Majesté est décédé dans son appartement privé au château de Windsor. À ses côtés depuis plus de 70 ans, Elizabeth II était à son chevet pour ses derniers instants de vie. D’après Mirror, la reine “était aux côtés de Philip alors qu’il est mort après avoir juré de ne pas retourner à l’hôpital.” Le souhait du prince Philip était de mourir paisiblement dans son sommeil dans son appartement privé au château de Windsor. Une dernière volonté réalisée grâce à Son Altesse Royale. Alors que le personnel de Buckingham Palace avait suggéré de le ramener à l’hôpital, cette suggestion a été directement réfutée par sa femme. Il était impensable pour le couple royal d’être à nouveau séparé. Ainsi le prince Philip s’en est allé.

Crédits photos : Royalportraits Europe/Bernard Rubsamen / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet