Le prince Philip "trop affaibli" pour raisonner Meghan Markle et Harry

Quelques mois plus tôt, le prince Philip, bien que fâché contre Meghan Markle et Harry, avait laissé les Sussex quitter la Grande-Bretagne pour s’installer outre-Atlantique. Un manque de réaction qui résulterait de son âge.

Le prince Philip, 99 ans, n’aura rien pu faire : il y a quelques mois, Meghan Markle et Harry ont quitté la Grande-Bretagne pour commencer une nouvelle vie, placée sous le signe de l’indépendance financière, aux États-Unis. S’il est amer, l’époux de la reine Elizabeth II n’aurait pas eu le courage de se battre pour empêcher le Megxit. Une experte de la royauté pense savoir que, s’il avait été “plus jeune”, il aurait parlé à Meghan Markle (qu’il ne porte pas dans son coeur) et au prince Harry afin d’essayer de les faire changer d’avis sur ce départ.

Son âge aurait empêché le duc d’Édimbourg d’agir de sorte à ce que Meghan et le prince Harry changent d’avis, comme le confie la biographe royale Ingrid Seward. Elle a déclaré à Fox News: “À son grand âge, il y avait une limite à son implication”. Et pourtant, il avait essayé avant leur départ de leur donner quelques conseils. Les Sussex étaient alors restés sourds à ses conseils.

Une comparaison peu flatteuse

Cela ne l’empêche pas, après coup, de dire à qui veut bien l’entendre à quel point il est déçu par l’attitude de Meghan Markle et du prince Harry. Il a été jusqu’à comparer l’ancienne actrice à Wallis Simpson, une autre divorcée américaine qui avait fait trembler la couronne britannique des années auparavant, comme le révélait déjà Ingrid Seward, auteure du livre Prince Philip Revealed, citée par le Daily Mail. Wallis Simpson, la femme qui avait fait tourner la tête du prince Edouard VIII, ayant abdiqué par amour pour elle en 1936.


Source: Lire L’Article Complet