"Le problème c'est moi, c'est ma gueule" : cet "handicap" qui effrayait Brigitte Macron avant l'élection présidentielle de 2017

Si Emmanuel Macron avait pour projet de ne se présenter qu’en 2022 aux élections présidentielles, sa femme, elle voyait la situation tout autrement… Notamment en raison de son âge, qu’elle définissait comme un handicap.


Très influente sur son mari depuis qu’il est Président, Brigitte Macron l’était déjà bien avant leur arrivée à l’Élysée. Marié depuis 2007, le couple présidentiel a toujours été très soudé et, celle qui deviendra ensuite la Première dame de France a, depuis le début, soutenu corps et âme Emmanuel Macron dans son ascension politique.

Femme, épouse, conseillère ou encore communicante, Brigitte Macron est depuis le début sur tous les fronts, et parfois quelque peu ‘gênante’, comme le rapporte le journaliste Marc Endeweld dans son ouvrage Le grand manipulateur, sorti en 2019, « Brigitte Macron, omniprésente et influente.” Une présence trop forte qui a d’ailleurs créé quelques tensions, notamment avec Ismaël Emelien, le conseiller du président jusqu’en 2019. Mais peu importe puisque l’ancienne professeure de Lettres est le soutien numéro 1 de celui qui deviendra président en 2017, malgré quelques petits désaccords.

Emmanuel Macron avait pour ambition d’être président depuis déjà plusieurs années. Tout juste sorti de l’Université, le jeune homme de l’époque avait déjà confié à Alain Minc, ancien conseiller politique, son ambition. Et si ce dernier voulait attendre quelques années avant de se lancer, Brigitte Macron, ne pouvait, selon elle, pas attendre. En raison de sa différence d’âge avec son mari, la maman de Tiphaine Auzière a pris les choses en mains et poussé son mari à se présenter au plus vite, “La future première dame a estimé que son mari devait se jeter dans le grand bain de la présidentielle dès 2017, et ne pas attendre 2022, comme de nombreuses personnes lui conseillaient alors“, peut-on lire dans le livre de Marc Endeweld. C’est alors elle qui a tout fait, à une vitesse folle, pour qu’Emmanuel Macron puisse se présenter aux élections qui arrivaient, et ainsi devenir la Première Dame pétillante qu’elle souhaitait montrer au grand jour.

Si Brigitte Macron affirmait il y a peu que son âge n’était pas un problème, on apprend dans Le grand manipulateur que cette dernière avait un peu peur face à cet « handicap indépassable » de l’âge si Emmanuel Macron ne se présentait qu’en 2022. Très déterminée c’est donc elle qui a poussé son mari et son équipe à se présenter, sans plus attendre avec un argument de choc, “On ne peut pas attendre 2022. Car on a un énorme problème. Le problème, c’est moi, c’est ma gueule. Donc il faut accélérer” comme le rapporte l’auteur. Finalement convaincu par son épouse, celui qui n’avait que 39 lorsqu’il a été élu se réjouit aujourd’hui d’avoir fait confiance à son épouse.

À voir aussi : Lara Fabian bouleversée : elle se confie pour la première fois sur l’un des moments les plus compliqué de sa vie 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet