Le saviez-vous ? Marie-Anne Chazel est la fille d’un pasteur

Ce lundi 11 octobre, Marie-Anne Chazel fait son grand retour à la télévision dans le film « À tes côtés », diffusé sur TF1. Si la comédie a toujours eu une place importante dans sa vie, la religion l’a été également par l’éducation religieuse inculquée par son père pasteur.

Drôle, pétillante et attachante, Marie-Anne Chazel a su se faire une place particulière dans le coeur des Français. Ces derniers se font alors une joie de la retrouver à l’affiche du téléfilm À tes côtés, diffusé ce lundi 11 octobre sur TF1. Si Marie-Anne Chazel exerce avec passion le même métier que sa mère l’actrice Louba Guertchikoff, sa profession se trouve aux antipodes de celle qu’a pu exercer son père. Et pour cause : son paternel, Paul Chazel, était pasteur. De confession protestante, ce dernier a tenu à éduquer sa fille dans cette croyance, comme le confiait l’ex-femme de Christian Clavier dans les colonnes du Progrès en octobre 2016. Imprégnée par cette culture, la comédienne passait alors ses vacances « dans un home d’enfants du Chambon-sur-Lignon ». Un souvenir de jeunesse qui l’a profondément marqué. « J’ai été élevée dans la culture protestante et Le Chambon-sur-Lignon est une référence importante. J’ai d’ailleurs un oncle qui a été pasteur dans la région : Yves Chazel. Mon frère a aussi été élève au collège Cévenol. Mon père avait choisi cette région pour ça », détaillait-elle.

Malgré cette éducation religieuse, son père n’aura pas réussi à convertir sa fille à ses fonctions. Alors qu’elle poursuit ses études dans un lycée de jeunes filles à Neuilly-sur-Seine, Marie-Anne Chazel fait la connaissance de quatre garçons membres du club du théâtre du lycée. Quid du hasard, ces jeunes hommes se prénomment Michel Blanc, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte et Christian Clavier. Après leurs études, cette joyeuse bande de copains forme la troupe théâtrale du Splendid en 1974. Si pour certains le hasard fait bien les choses, d’autres diront qu’il s’agissait tout simplement de la volonté de Dieu.

Une carrière splendide

Que ce soit dans le film Les Bronzés font du ski ou dans Le Père Noël est une ordure, Marie-Anne Chazel a toujours connu le succès aux côtés de ses camarades du Splendid. Bien que le succès fût au rendez-vous, la pétillante septuagénaire a souhaité tracer sa propre route loin de ses camarades. C’est ce qu’elle a expliqué sur le plateau de Télématin ce lundi 20 septembre : « Ça fait partie de notre chemin, ça nous a construits. Moi c’est quelque chose qui m’a construit et les gens m’en parlent tout le temps« , a-t-elle déclaré en préambule. « Mais c’est un poids pour vous ? », s’est interrogé Thomas Sotto. Et la comédienne de répondre en toute franchise : « Plus du tout. Ça l’a été quand j’étais plus jeune, quand on a envie de devenir soi-même par rapport à un groupe, qui était formidable par ailleurs. C’est une famille, donc on a besoin de s’émanciper à un moment donné, de devenir grand« , a-t-elle confié dans l’émission matinale de France 2. Grâce à l’aventure du Splendid, qu’elle considère comme « une chance », Marie-Anne Chazel a vu sa carrière décoller aussi bien au théâtre qu’au cinéma.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet