Le saviez-vous ? Zazie habite une ancienne usine à moutarde

Après avoir déménagé plusieurs fois, la chanteuse Zazie a élu domicile dans le quartier de Belleville à Paris. Mais ce n’est pas dans un appartement ou une maison qu’elle vit… Elle habite une vieille usine à moutarde.

Zazie a fait son grand retour sur TF1 avec The Voice All Stars et va tenter d’amener l’un de ses talents jusqu’à la grande finale du télécrochet. On connaît bien la carrière de la chanteuse de 57 ans, qui compte plusieurs tubes, comme J’envoie valser ou Je suis un homme et en a écrit pour d’autres interprètes, comme Double Je interprété par Christophe Willem ou Allumez le feu, co-écrit avec Pascal Obispo. Mais la chanteuse, qui a débuté sa carrière comme mannequin pour de grandes maisons de mode, s’étale un peu moins sur sa vie privée. Vous ne le saviez sans doute pas, mais elle a décidé de vivre dans une ancienne usine à moutarde, comme elle l’a révélé au magazine L’Express en 2004.

En faisant l’achat de cette usine si particulière dans le quartier de Belleville, au sein du 20e arrondissement de Paris, Zazie avait une idée en tête. Elle a décidé d’entièrement retaper la bâtisse pour en faire un loft de 3000 m², comme l’avait décrit le magazine Elle en 2005. La chanteuse, qui a décidé d’assumer ses cheveux blancs, a alors entrepris de longs travaux, qui ont duré un an et demi, pour construire l’endroit dans lequel elle vit avec sa fille Lola. Mais c’est surtout un petit bijou de technologie avec des portes et des lumières automatiques. Le grand loft contient de plus une grande piscine d’intérieur, idéal pour faire quelques brasses entre deux sessions d’écriture.

Une décoration qui lui ressemble

Ce lieu a aussi une âme bien particulière. « Je l’ai entièrement redécorée avec des objets rapportés de mes voyages, ou bien chinés dans les boutiques que j’aime », a confié Zazie à L’Express. Si l’ancienne compagne de Fabien Cohen apprécie beaucoup les tapis au style berbère, ce qui la passionne le plus, c’est sans nul doute les clochettes, comme elle le confesse au magazine. « J’en accroche partout. À l’intérieur, c’est la musique de la maison, à l’extérieur, celle du vent… », confessait-elle au magazine.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet