"Le Serpent" : la voisine de Charles Sobhraj raconte sa rencontre avec le tueur

Véritable carton sur Netflix, la série Le Serpent avec Tahar Rahim raconte l’histoire du tueur en série français Charles Sobhraj. Dans une interview accordée à l’AFP lundi 21 juin 2021, sa voisine d’immeuble en Thaïlande raconte sa rencontre terrifiante avec le “bikini killer”.

Restez informée

Entre 1975 et 1976, l’Asie est frappée par une sordide affaire d’escroqueries, de vols et de meurtres. Un Français du nom de Charles Sobhraj, sa compagne québécoise Marie-Andrée Leclerc ainsi qu’un autre complice son soupçonnés du meurtre d’au moins 18 personnes, principalement des touristes de passage dans la région. Une histoire adaptée en avril 2021 par la plateforme Netflix avec la série Le Serpent qui fait un véritable carton auprès des abonnés. Tahar Rahim y interprète le glaçant Charles Sobhraj, remettant au goût du jour cette affaire méconnue du grand public. Pourtant, l’histoire est bien réelle et de nombreux personnages représentés dans la série sont toujours vivants, à commencer par le principal protagoniste, condamné à la prison à perpétuité par les autorités népalaises en 2004.

L’ascenseur de la peur

La série permet également de découvrir Nadine Gires, interprétée dans la série par la comédienne Mathilde Warnier. Mais la vraie Nadine Gires a pu réagir dans une interview auprès de l’AFP publiée lundi 21 juin 2021 à la série… dont elle a pu assister au tournage, invitée fin 2019 avant le début de la pandémie. En 1975, Nadine Gires et son compagnon habitent le même immeuble que Charles Sobhraj et Marie-Andrée Leclerc, avec qui elle se lie d’amitié. C’est ainsi qu’elle entre dans l’appartement du couple et découvre avec effroi les affaires personnelles d’un couple de touristes hollandais, dont les corps avaient récemment été retrouvés calcinés : “J’ai vu toutes les affaires des Hollandais. Les pilules, les cartes postales écrites et pas envoyées. Un petit porte-monnaie avec de la monnaie hollandaise. Et ce journal de voyage que j’ai pris, parce que je ne voulais pas prendre trop de choses” raconte-t-elle. Un journal qui sera déterminant pour convaincre les autorités de lancer une enquête sur le couple.

Nadine Gires se souvient s’être retrouvée dans un ascenseur avec le couple après sa découverte : “Le moment le plus terrifiant, c’est quand je me suis retrouvée dans l’ascenseur avec eux. On était tous les trois dans cette petite cabine. Mon cœur battait la chamade. Je l’entendais moi-même et j’étais sûre qu’ils l’entendaient aussi. Si mon cœur battait comme ça, c’est que j’avais quelque chose sur la conscience. Et en fait non, ils n’ont rien entendu” raconte celle qui vit toujours en Thaïlande aujourd’hui. Son coeur a de nouveau battu la chamade il y a quelques mois, lorsqu’elle a fait la rencontre de Tahar Rahim sur le tournage : “Il était de dos. Il s’est retourné et j’ai eu un choc terrible. Je me suis dit en même temps : ‘il est prison, donc ça ne peut pas être lui’”. Comme quoi la ressemblance a frappé même les plus aguerris…

A lire aussi : Michel Fourniret est mort : le tueur en série disparaît à l’âge de 79 ans

Source: Lire L’Article Complet