« Le virus de la zizanie » : Jean-Michel Blanquer se lance dans un nouveau combat

Jean-Michel Blanquer se lance dans un nouveau combat. Dès la rentrée prochaine, le ministre de l’Éducation Nationale lancera le Laboratoire Républicain, une association dont l’objectif majeur est de lutter contre le wokisme.

C’est officiel, Jean-Michel Blanquer s’engage contre le wokisme. Dès la rentrée prochaine, le ministre de l’Éducation Nationale lancera le Laboratoire Républicain, une association ayant pour objectif de lutter en faveur de la laïcité et contre la cancel culture, notamment au sein des établissements scolaires. Un phénomène qui est, selon lui, “une véritable attaque contre les fondements des grands principes du monde libre”, comme évoqué dans les colonnes de l’Opinion. Par cette organisation, l’homme politique entend favoriser une “vision humaniste, universaliste, viscéralement attachée aux enjeux de la liberté”, et ainsi mettre fin au wokisme, qu’il définit comme étant “très structuré, autoporté”, source de nombreux débordements, et dont l’influence est “gigantesque”.

Jean-Michel Blanquer n’hésite pas à se prêter au jeu des métaphores pour justifier son envie de court-circuiter le mouvement idéologiste. “Le virus de la zizanie a été planté. On est déjà au stade 2. Le vaccin, je prétends y travailler avec un bon laboratoire“, a-t-il indiqué, faisant un lien avec la crise sanitaire de Covid-19.

Jean-Michel Blanquer : sa solution pour lutter contre le wokisme

Par cette décision, Jean-Michel Blanquer entend intéresser les plus jeunes en leur proposant un modèle alternatif, comme le combat en faveur de l’égalité hommes-femmes par exemple. Celui qui avait déclaré que levoile n’est pas souhaitable en société voudrait ainsi réunir la jeunesse autour de ce qu’il définit comme étant des “causes généreuses”. Un sujet qui pourrait bien être un thème majeur lors de la prochaine campagne présidentielle.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet