Léa Salamé interpelle un homme politique : son cri du cœur remarqué

Maman d’un petit garçon appelé Gabriel, Léa Salamé est très sensible à la cause des mères célibataires et démunies. Engagée envers l’association Mamama, qui est menacée d’être expulsée de ses locaux, la journaliste a usé de sa notoriété pour plaider la cause de ces bénévoles sur Twitter ce mardi 19 juillet.

Léa Salamé sait choisir ses batailles. Ce mardi 19 juillet, la journaliste de 42 ans a relayé sur Twitter une vidéo provenant de l’association Mamama, qui vient en aide aux mères qui élèvent seules leurs enfants et qui vivent avec peu de moyens. Dans l’extrait relayé par la maman du petit Gabriel, né en mars 2017 de sa relation avec Raphaël Glucksmann, une représentante de l’association explique qu’elle et les autres bénévoles seront bientôt expulsées de leur local, un entrepôt situé en Seine-Saint-Denis, faute de moyens pour payer le loyer. Engagée auprès de Mamama, Léa Salamé a interpellé dans la légende de sa publication, le maire de la commune, Mathieu Hanotin, afin qu’il intervienne sur cette situation : « Bonjour Mathieu Hanotin. Pourquoi asphyxier l’association Mamama, qui aide les mères seules, démunies et leurs bébés ? Elles ont déjà aidé 70.000 femmes en deux ans. Je les ai vues agir. Elles se démènent et sont admirables. Ne les expulsez pas s’il vous plaît. »

Lara, la coordinatrice de l’association filmée dans la vidéo, a expliqué l’urgence de la situation : « On est menacé d’expulsion dans sept jours. Depuis deux ans, on distribue des colis solidaires à des femmes et des enfants de 0 à 3 ans. (…) On distribue 500 colis par semaine via un réseau de centres de protection maternelle et infantile de toute l’Île-de-France, près de 300 assistantes sociales, des associations partenaires. » La bénévole a par ailleurs expliqué que Mamama reçoit dans l’entrepôt même des mères et leurs enfants pour leur confectionner des colis sur mesure. « Sans ce local, on ne peut pas continuer nos activités », a-t-elle déclaré avec gravité. Et de préciser : « En décembre 2021, la SEM Plaine Commune Développement nous a annoncé qu’il fallait payer un loyer exorbitant de 18 000 € pour le maintien de notre activité dans ce local. Leur message est clair, ils ne veulent pas de nous ici.« 

Ce cri du cœur de la part de Léa Salamé n’est pas passé inaperçu sur Twitter. De nombreux internautes ont soutenu la journaliste dans les commentaires. « Très belle action de votre part, Madame Salamé », « J’allais vous interpeller à ce sujet mais vous avez été sur le front immédiatement. Merci à vous pour votre soutien à cette belle association », « Merci Mme Salamé. Je toute émue de votre implication. Bravo et merci pour les mamans et leurs bébés », peut-on lire à la suite du tweet.

Bonjour @MathieuHanotin pourquoi asphyxier l’association @AssoMaMaMa qui aide les mères seules, démunies et leurs bb ? Elles ont déjà aidé 70.000 femmes en 2 ans. Je les ai vues agir. Elles se démènent et sont admirables. Ne les expulsez pas svp ! #SauvezMamama https://t.co/1WSR2s4vQR

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix…. découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

Quand Léa Salamé retrousse ses manches pour la bonne cause

En mai dernier, Léa Salamé avait publié sur son compte Instagram plusieurs clichés pris au cours d’une après-midi passée au sein de l’association. On pouvait voir la journaliste de France Télévisions préparer des colis, poser fièrement aux côtés des bénévoles, ou bien attendrie par la petite fille d’une maman de passage à l’entrepôt. « J’ai passé un super moment cet après-midi au sein de l’association Mamama, qui aide les mères seules et défavorisées. Certaines vivent à l’hôtel avec zéro ressource. D’autres ont perdu leur travail et n’ont plus assez d’argent pour nourrir leurs enfants. (…) Colis alimentaire, colis d’hygiène, couches, lait maternel, vêtements jouets, livres, les mamans viennent chercher ce dont elles ont besoin dans des rendez-vous individualisés, ou elles sont respectées et écoutées« , avait-elle détaillé dans sa légende.

https://www.instagram.com/p/Cd_TXgzL0Zn/

A post shared by Léa Salamé (@leasalameoff)

Crédits photos : Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Léa Salamé

Autour de

Source: Lire L’Article Complet