Législatives 2022 : pourquoi les électeurs de plusieurs circonscriptions ne votent pas au 2e tour ?

Dimanche 19 juin 2022 se déroule le deuxième tour des élections législatives. Parmi les électeurs, 371.000 Français n’auront pas à se déplacer dans leurs bureaux de votes, comme le rapporte notamment Le Parisien.

Restez informée

Pour la 4e fois en moins de trois mois, les Français sont appelés aux urnes. Dimanche 19 juin 2022, les électeurs votent pour élire leurs députés lors du deuxième tour des élections législatives. Mais parmi les 48,7 millions d’électeurs inscrits lors de l’élection présidentielle, selon l’Insee, plusieurs dizaines de milliers n’auront pas à se rendre dans leur bureau de vote. D’après Le Parisien, un peu plus de 371.000 électeurs ne pourront pas se déplacer pour le second tour des Législatives, puisque leur député a été élu dès le premier tour. En tout, cinq députés ont en effet décroché leur siège à l’Assemblée nationale dès le dimanche 12 juin 2022 : Alexis Corbière (Nupes) dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, avec 62,9% des voix, Danièle Obono (Nupes) dans la 17e circonscription de Paris, avec 57,1% des suffrages, Yannick Favennec (Ensemble) dans la 3e circonscription de Mayenne, avec 57,1% des voix, Sophia Chikirou (Nupes) dans la 6e circonscription de Paris, avec 53,7% des suffrages, et Sarah Legrain (Nupes) dans la 16e circonscription de Paris, avec 56,5% des voix.

Trois candidats sans adversaires

Comme le rappelle Le Parisien, il ne leur suffisait pas seulement d’obtenir plus de 50% des suffrages lors du premier tour des élections législatives pour l’emporter. « Pour être élu dès le premier tour, il faut recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix égal au quart des électeurs inscrits« , lit-on en effet sur le site vie-publique. Dimanche 19 juin 2022, 572 députés supplémentaires vont être élus par les Français, parmi les 1.148 candidats, et siégeront à l’Assemblée nationale pour les cinq prochaines années, soit jusqu’en 2027. À noter que les électeurs de trois circonscriptions n’auront pas le choix de leur bulletin de vote. Les adversaires de Clémentine Autain (Nupes, candidate de la 11e circonscription de Seine-St-Denis), de Soumya Bourouaha (Nupes, candidate de la 4e circonscription de Seine-Saint-Denis), et d’Elie Califer (Nupes, candidat de la 4e circonscription de Guadeloupe), ont tous jeté l’éponge entre les deux tours.

Source: Lire L’Article Complet