Les héritiers de Bernard Tapie endettés : ces biens qui pourraient combler la dette

Après son décès en octobre 2021, Bernard Tapie a laissé derrière lui une dette de 600 millions d’euros. Une somme colossale dont une partie pourrait être remboursée grâce à la vente de nombreux biens.

Dix mois après la mort de Bernard Tapie, ses héritiers sont toujours hantés par la dette qu’il leur a laissée à laquelle ils doivent encore faire face aujourd’hui. En effet, l’homme d’affaires devait 600 millions d’euros au Consortium de réalisation (CRD), créé par l’État en 1995 pour solder le passif du Crédit Lyonnais. Et le créancier compte bien obtenir gain de cause à travers la liquidation de plusieurs biens de l’ancien ministre de François Mitterrand, et notamment grâce à la vente de son palais tropézien. Avec ses 500 mètres carrés habitables et ses deux hectares de terrain, la villa « Mandela » a rapidement trouvé un acquéreur, a rapporté Nice-Matin, le 7 juillet.

Autre gros morceau : la cession du groupe de presse La Provence, en liquidation depuis avril 2020. « Dans une moindre mesure, près de deux millions d’euros sont gelés sur un compte ouvert dans une agence bancaire à Saint-Tropez, et quelques autres à Monaco », a également rappelé Var-Matin, ce mercredi 3 août. De son vivant, Bernard Tapie avait déjà commencé à éponger sa dette, grâce notamment à la vente de son hôtel particulier du 7e arrondissement de Paris, son jet privé, son yacht, ainsi que bon nombre de ses objets d’art. On estime à 300 millions d’euros le montant qui pourrait être récupéré par le CRD, soit la moitié de la dette.

>> PHOTOS – Bernard Tapie, Jean-Paul Belmondo… Voici les 10 morts les plus recherchées sur Google en 2021

Dominique Tapie, mise à contribution

De son côté, la veuve de l’ancien président de l’OM a également été contrainte « de compter ses sous, de vendre ses sacs Hermès, d’accepter de l’aide pour honorer le dernier salaire de ses employés, payer son coiffeur et son prof de danse », rapportait Paris Match en février. En guise de revenus, Dominique Tapie perçoit désormais quelques centaines d’euros par mois, issus de la retraite de député de son regretté mari. Pour autant, celle qui a été un véritable pilier pour l’ex-élu peut compter sur ses proches et fidèles, comme Jean-Louis Borloo. « On ne laisse pas tomber la femme d’un pote« , avait assuré l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Une histoire qui est cependant bien loin d’être terminée pour les héritiers Tapie.

Article écrit en collaboration avec 6Médias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de


  1. Bernard Tapie

Autour de

Source: Lire L’Article Complet