“Les pires moments !” : Jacques Legros, son 13h n’est pas une partie de plaisir !

Jacques Legros, qui a fêté ses 71 ans le 25 juillet dernier, s’est imposé au fil des années comme l’un des grands visages de TF1, apprécié par de nombreux téléspectateurs. Le joker de Marie-Sophie Lacarrau au JT de 13 Heures sur TF1 a expliqué à nos confrères du Figaro que son rôle de présentateur n’est pourtant pas aisé durant l’été.

C’est l’été de tous les anniversaires pour Jacques Legros. En plus d’avoir fêté ses 71 ans ce lundi 25 juillet, le présentateur célèbre également son 25e été en tant que joker du JT de 13 Heures de TF1, ayant remplacé régulièrement Jean-Pierre Pernaut lors de son opération du cancer de la prostate et durant la pandémie de coronavirus, puis Marie-Sophie Lacarrau depuis janvier 2022, qui s’était retrouvée dans l’incapacité de présenter le journal en raison d’un problème à l’œil. S’il paraît toujours professionnel et proche des téléspectateurs lorsqu’il passe à l’écran à cette heure de grande écoute, le journaliste a confié au Figaro ce mercredi 27 juillet que son 13 Heures n’est pourtant pas une partie de plaisir, surtout l’été« Je pense toujours que l’été va être cool, comme un moment de grâce au sein d’une année un peu lourde en actualités, et à chaque fois je me plante… L’été représente les pires moments« , a-t-il expliqué.

Il est vrai qu’en termes de météorologie, la période estivale offre de nombreux sujets à traiter, entre feux de forêts en Gironde et canicule sans précédent sur tout le territoire : « Cela fait plus d’une dizaine de jours que nous avons des incendies épouvantables, une canicule vraiment exceptionnelle. Nous avons quand même atteint 42 degrés à Paris, ce n’est pas un cadeau ! » a pointé Jacques Legros à nos confrères. Et d’ajouter avec une pointe d’humour : « Alors comme chaque année, je pars avec mon petit maillot de bain au journal et finalement, j’enfile vite la tenue de combat. »

Le journaliste a comparé le JT de TF1 au cœur de l’été comme une « constante », avec son lot d’actualités très denses à couvrir. « En termes de climat, d’évènements, de personnalités qui disparaissent… Il se passe constamment quelque chose, le temps des vacances n’est plus une parenthèse« , a poursuivi l’ancien acolyte de Carole Rousseau. Fort heureusement, l’été a aussi ses périodes creuses, offrant une accalmie aux équipes de la chaîne. « Quand les actualités se calment on revient à des sujets plus légers, dans la thématique des vacances, et heureusement… Après des mois passés entre le Covid, la politique ou les conflits, nous avons besoin d’évasion« , a relativisé Jaques Legros.

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix…. découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

Marie-Sophie Lacarrau le « laisse faire son job » sans interférer

Curieux de connaître les relations entre Jacques Legros et celle qu’il remplace, le quotidien a demandé s’il « échange avec Marie-Sophie Lacarrau ». Ce à quoi le présentateur a répondu sans filtre : « Nous échangeons sur des petites choses mais avons toujours eu pour principe de laisser celui qui est aux manettes faire son job. Pour le reste, nos discussions sont d’ordre amical, nullement professionnel. » Ainsi, le journaliste a la liberté d’apporter sa touche personnelle à son JT, bien qu’il doive tout de même « respecter une lignée éditoriale typique ». « Chaque journaliste a sa personnalité. (…) Il est tout à fait possible d’y mettre un peu de sa passion, de ses convictions, de son expérience ou vécu. Les JTs évoluent en fonction de la société mais apporter sa touche personnelle et sa sensibilité fait partie du jeu », a-t-il confié.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

A propos de


  1. Jacques Legros

Autour de

Source: Lire L’Article Complet