Les Princes et les Princesses de l'Amour 5 : Des prétendants auraient payé la production pour participer au tournage, les informations choc

Plusieurs prétendants des Princes et les Princesses de l’Amour 5 auraient payé jusqu’à 2500 euros pour participer au programme… 

Cette nouvelle saison des Princes et les Princesses de l’Amour 5 est pleine de rebondissements… Et malheureusement, fait aussi parler d’elle pour ses nombreuses polémiques ! Il y a quelques mois, les internautes avaient mis en avant le fait qu’Illan et Isabeau étaient en couple depuis leur départ d’Objectif reste du Monde, et qu’ils attendaient le tournage du programme de romance pour participer à l’émission et officialiser leur histoire devant les caméras. Depuis quelques semaines, Illan est également accusé d’agression sexuelle sur une mineure, et les internautes réclamaient qu’il soit boycotté du montage des épisodes…

Une nouvelle polémique vient d’éclater au grand jour concernant LPDLA9, et c’est Sam Zirah qui l’a mise en lumière dans son émission Youtube Au Jour d’Aujourd’hui. Dans ce nouveau numéro, Ermanno ancien coach en séduction du programme était invité à réagir aux différents sujets qui font scandale concernant Les Princes et les Princesses de l’Amour 5… Le présentateur dévoile : « Cette enquête nous montre l’existence d’une sorte de trafic de places de candidats en passant par des proches de la production. Ces tiers réclament de l’argent à des futurs candidats encore anonymes pour qu’ils puissent apparaître en diffusion »On peut d’ailleurs voir des transactions bancaires avec des montants allant de 1000 à 2500 euros.

La production des Princes et les Princesses de l’Amour 5 accusée de « trafic de places »

Ermanno réagit aux preuves qui lui sont données et explique : « Je n’ai jamais entendu parler de ça mais par contre ça ne m’étonne pas du tout, en plus je connais bien Julien Guirado concerné ici. Non ça ne m’étonne pas parce que malheureusement ils sont prêts à tout pour arriver à pousser au max cette émission, pour la faire marcher »… Une pratique qui pourrait ainsi se retrouver avec plusieurs productions ! Enfin, Sam Zirah précise qu’il aurait proposé de donner ces éléments à la production pour qu’ils puissent agir, et qu’ils ne lui auraient pas donné de réponse.

Source: Lire L’Article Complet