L’été où… les coussins de luxe de Valérie Trierweiler et François Hollande ont fait polémique

En 2012, François Hollande s’était rendu pour la première fois au Fort de Brégançon. Un premier séjour reposant pour ce dernier mais qui s’est accompagné d’une polémique…

Un scandale qui avait fait grand bruit. En 2012, quelques mois seulement après son élection, François Hollande s’était rendu – pour ses vacances d’été – au Fort de Brégançon avec Valérie Trierweiler, lieu où Emmanuel Macron y séjourne actuellement. Seulement, une polémique a vite entaché son été. En effet, cette année-là, le 2 août, l’ancien président avait pris le train, direction la Méditerranée afin de rejoindre ce lieu très prisé par les chefs d’État.

Seulement, comme l’avait rappelé Le Canard Enchaîné, lors des premières vacances de François Hollande dans cette bâtisse très prisée par les présidents, l’achat de quatorze cartons de coussins de luxe avait créé la polémique. Notamment lorsque Sud Ouest avait ensuite enquêté sur le sujet. Car même si on n’a jamais su qui avait réellement commandé autant de coussins, le site d’information avait retrouvé la marque de ces coussins. À savoir l’enseigne Kettal, une entreprise barcelonaise qui les propose à 200 euros pièce.

>> PHOTOS – Les Premières dames en vacances au Fort de Brégançon

François Hollande au Fort de Brégançon : ce drame vite évité

Durant son mandat, François Hollande ne s’est rendu au Fort de Brégançon que deux fois. En 2012 puis en 2014, après le fameux Gayetgate. Lors de son second séjour, ce dernier était attendu de pied ferme puisqu’il a dû présider la cérémonie des 70 ans du Débarquement en Provence.

Avant son arrivée sur place, ses équipes avaient notamment pris le soin de laisser, dans son bureau, l’ouvrage Les Lisières, d’Olivier Adam. Une attention qui, à l’époque paraissait être une bonne idée, mais problème : l’ouvrage était dédicacé à Valérie Trierweiler qui était encore critique littéraire à Paris Match. Ce livre avait été oublié par la journaliste en 2012. Fort heureusement, ce dernier a ensuite été remplacé afin de ne pas faire allusion à l’ancienne Première dame.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. François Hollande


  2. Valérie Trierweiler

Autour de

Source: Lire L’Article Complet