L’été où… Valéry Giscard d’Estaing et sa femme ont frôlé le drame : “Elle était trempée comme une soupe”

Valéry Giscard d’Estaing aurait pu connaître une grosse frayeur en cet été 1976 : comme le raconte Pierrick Geais dans son ouvrage “L’Elysée à la plage”, la famille du président de la République a vécu une journée mouvementée en mer. Retour sur ce jour de juin qui a viré au cauchemar pour la famille présidentielle.

Giscard à la barre ! Ce slogan fut l’un des nombreux à être scandés par les sympathisants de Valéry Giscard d’Estaing lors de sa campagne présidentielle pour l’élection de 1974. Pourtant, on ne peut pas dire que la famille du président de la République, décédé du Covid-19 en 2020 à l’âge de 94 ans, tenait bien celle des voiliers malgré sa passion pour le sport. Pierrick Geais rappelle dans son livre « L’Élysée à la plage » cette journée que la famille Giscard d’Estaing aurait sûrement préféré oublier.

Nous sommes le dimanche 6 juin 1976, et en ce printemps très chaud qui sera suivi d’un été surnommé « la sécheresse de 76 », la famille présidentielle séjourne au Fort de Brégançon. Comme le raconte l’auteur, « En début d’après-midi, la Première dame et les enfants avaient voulu faire une excursion en voilier. ». Depuis le début du quinquennat, Valéry Giscard d’Estaing, alors plus jeune président élu, est amateur de sport et aime le prouver : il a d’ailleurs été le premier président de la République à se montrer en tenue sportive. Certains qualifiaient alors cette attitude, et plus largement le chef de l’État lui-même, « d’élitiste » à l’image de Line Renaud. En ce dimanche de juin, ce n’est pas Valéry Giscard d’Estaing qui prend la mer mais sa femme et ses enfants : « Henri et Jacinthe avaient pris place à bord d’un bateau baptisé Le Ponant, Anne-Aymone et Valérie-Anne étaient quant à elles sur le 420. ». La famille avait décidé de naviguer un jour où la mer n’était pas particulièrement calme. C’est vers 16h30 que les proches du président de la République vivent une petite frayeur : « Par suite d’une fausse manoeuvre, le 420 s’est retourné à 500 mètres de la côte, face au port« .

C’est la catastrophe : Anne-Aymone Giscard d’Estaing est en train de « boire la tasse » comme le décrit Pierrick Geais. Fort heureusement, les services de protection ne sont jamais loin quand la famille présidentielle décide de partir en excursion « et un zodiac de la gendarmerie s’empresse d’aller secourir la Première dame ». Quant au voilier, les secouristes n’ont même pas besoin d’intervenir : « Valérie-Anne, véritable force de la nature, l’a déjà remis à flot ». Tout est bien qui finit bien pour la famille Giscard d’Estaing, et heureusement que les réseaux sociaux n’existaient pas encore à l’époque, car l’image de la Première dame aurait pu être complètement écornée si quelqu’un l’avait surprise en flagrant délit de « chignon défait » : « Trempée comme une soupe, Anne-Aymone Giscard d’Estaing tente péniblement de remonter sur le bateau. Elle est saine et sauve, bien heureusement, mais sa coiffure, toujours si impeccable qu’elle en est devenue iconique, est complètement défaite. Si elle avait su qu’un tel accident arriverait, elle aurait certainement porté un bonnet de bain ! » conclut Pierrick Geais.

PHOTOS – Valéry Giscard d’Estaing, époux et père de famille

Anne-Aymone Giscard d’Estaing se pense immortelle

Anne-Aymone Giscard d’Estaing dont la parole est rare, a témoigné récemment de sa vie aux côtés de l’ancien président de la République dans l’émission « Territoires de France » sur TV5 Monde. Si elle n’a pas raconté cette anecdote estivale qui en aurait effrayé plus d’une, elle a toutefois parlé de son rapport à la mort. Veuve depuis le 2 décembre 2020, l’ex Première dame en parle sans tabou : « Bien sûr que j’y pense. Dans la dernière année, j’ai perdu mon mari et il y a deux semaines ma sœur. Cela fait que forcément, on pense à ses fins dernières. ». Elle raconte qu’elle croit à l’immortalité des êtres : « C’est quelque chose qui est très difficile à imaginer, mais je suis certaine que nous sommes destinés à être immortels, juste une partie de nous-mêmes. ». Cette Première dame si discrète en son temps, s’est livrée comme jamais auparavant dans cette émission diffusée début juillet 2022

Crédits photos : BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE

A propos de


  1. Valéry Giscard d’Estaing


  2. Anne-Aymone Giscard d’Estaing

Autour de

Source: Lire L’Article Complet