Louis Boyard : qui est le député élu à seulement à 21 ans ?

Ce mercredi 29 juin, Louis Boyard fait son entrée à l’Assemblée nationale. L’occasion de se pencher sur ce candidat Insoumis de 21 ans, investi par la Nupes et devenu l’un des plus jeunes députés de l’histoire de la République.

A propos de


  1. Jean-Luc Mélenchon


  2. Elisabeth Borne

Du haut de ses 21 ans, Louis Boyard enchaîne les exploits. Visage connu des téléspectateurs de C8, le jeune député investi par la Nupes aux législatives a fait ses débuts dans l’émission les Grandes Gueules sur RMC Story. Mais ce mercredi 29 juin, c’est à l’Assemblée nationale qu’il fait sa rentrée des classes. Àgé d’un an de moins que Tematai Le Gayic, polynésien, élu à 21 ans, le candidat Insoumis est devenu l’un des plus jeunes députés de l’histoire de la République. Un record autrefois détenu par Marion Maréchal, élue sous l’étiquette du Front national à 22 ans en 2012. Une nouvelle accueillie non sans émotion par l’intéressé sur Twitter : « Avec Tematai Le Gayic nous devenons les deux plus jeunes députés de l’histoire de la République« , avait-il réagi sur Twitter. Jeune militant depuis ses débuts, Louis Boyard a fait mouche lors de la crise sanitaire du coronavirus.

Étudiant en deuxième année de droit à Paris Panthéon Assas, l’ancien président de l’Union nationale des lycéens s’est fait connaître en protestant contre la présence d’amiante dans son lycée du Val-de-Marne, l’échec de la plateforme Parcoursup et en faveur du mouvement des gilets jaunes en 2020. Son syndicalisme lui avait valu plusieurs apparitions dans Touche pas à mon poste, puis une place régulière de chroniqueur. Benjamin des députés, le jeune fils de cheminot a éclipsé son rival de Laurent Saint-Martin (LREM), dans la 3e circonscription du Val-de-Marne avec 52% des voix : « Je ne réalise toujours pas, nous confie-t-il en aparté. Lorsqu’il a voulu se présenter aux législatives, nous avons longuement débattu. Ça lui faisait perdre une année de fac. Mais bon, ça se rattrape. Alors que se présenter aux élections législatives est une expérience unique … », avait-il assuré peu de temps après sa victoire.

>> PHOTOS – Voici les salaires des principaux chefs d’État dans le monde

Louis Boyard entend bien « faire bouger le pays »

Nouveau visage du Palais-Bourbon, le jeune député de 21 ans s’est autorisé « une dernière grasse mat«  avant son arrivée à l’Assemblée nationale. Et pour cause, Louis Boyard compte bien « faire bouger le pays » lors de ces cinq prochaines années au poste de député, a-t-il assuré au micro de BFMTV, mardi 28 juin. « On sait pourquoi on est là, parce qu’on a des combats à mener donc j’ai plutôt hâte d’y entrer« . Porte-parole de la jeunesse, le militant assure avoir « des aspirations très hautes, mais qui sont peu portées aujourd’hui à l’Assemblée nationale« . S’il dénonce « une rupture générationnelle », le Vendéen portera des questions d’éducation, de jeunesse et d’écologie.

Louis Boyard refuse de serrer la main des députés RN

À peine arrivé dans l’hémicycle, le jeune étudiant fait déjà parler de lui. Présent à l’Assemblée nationale dans le cadre du vote de sa présidence, Louis Boyard a refusé, comme Danièle Obono, de serrer la main de son homologue Philippe Ballard, député du Rassemblement National de l’Oise : « Sur le moment, je n’ai pas compris. Je suis monté voter à la tribune, en votant je lui dis «c’est bien l’urne est pleine» et puis je lui tends la main et là, en fait, rien. Je pense que c’était un geste tout à fait assumé, un geste de défiance, un geste d’impolitesse, d’intolérance, de manque de respect« , a souligné ce dernier sur Cnews. « Pour les futurs débats qui vont avoir lieu, je pense que ça laisse présager des moments extrêmement tendus quand on a des députés LFI qui se comportent de cette façon », a-t-il conclu.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet