M Pokora, ému : il raconte ce jour où son grand-père atteint d’Alzheimer ne l’a pas reconnu

Dans une interview accordée à Brut, M Pokora s’est confié sur la maladie d’Alzheimer, dont était atteint son grand-père. Une maladie difficile à gérer pour l’entourage. Lui n’avait que dix ans quand il a su pour son grand-père qui, plus tard, ne le reconnaissait plus.

M Pokora

C’est un sujet qui lui tient à cœur, il en a même fait un film. En 2019, M Pokora troquait le micro pour la caméra, pour réaliser Les premiers oubliés. Un téléfilm diffusé sur TF1 adapté du livre du même nom de Cyril Massarotto sur la maladie d’Alzheimer et sur l’impact de la maladie sur les familles. Une maladie à laquelle le chanteur a été confronté directement. Son grand-père était en effet atteint d’Alzheimer. « Quand j’ai appris pour l’Alzheimer de mon grand-père, je devais avoir peut-être neuf ou dix ans », explique M Pokora dans une interview accordée à Brut, dans laquelle il évoque l’importance de parler de la maladie et surtout de l’urgence de soutenir les recherches médicales. « À ce moment-là, je ne me rends pas compte des ravages que peut faire Alzheimer, je me dis qu’il va juste oublier certaines choses… Et en fait, avec les années, en grandissant, je vois qu’on lui enlève sa voiture, je vois que ce n’est pas juste des mots qu’il oublie, où il a rangé ses clés. Il commence à oublier des personnes, des prénoms, ce qu’il a fait il y a cinq minutes. » Avec émotion, M Pokora raconte que l’état de son grand-père s’était empiré, jusqu’au jour où il ne l’a pas reconnu, où il l’a vouvoyé.

M Pokora raconte avec émotion le décès de son grand-père

« Quand t’as quatorze ans et que ton grand-père te vouvoie… Moi je me rappelle être sorti de la pièce et avoir pleuré », confie-t-il, ajoutant : « Ce qui était dingue c’est qu’il me vouvoyait, qu’il ne me reconnaissait pas, mais quand je lui montrais les médailles – il était militaire -, il me racontait en détail quand il était en Indochine, ses blessures de guerre. » Le chanteur continue alors : « J’ai compris qu’on attaquait une phase qui allait être très difficile pour nous, pour l’entourage. » Une phase d’autant plus dure quand le malade est à la charge de sa famille. « On n’est pas formé pour gérer quelqu’un qui a des démences, qui dans les premières phases de cette maladie n’est pas pris en charge dans un établissement. » Plus tard, le grand-père de M Pokora a finalement été placé dans un centre. M Pokora, qui enchaînait déjà les tournées, n’est allé le voir qu’une fois. « Voir mon grand-père comme ça, sur un fauteuil, les yeux dans le vide, avec de la bave… », décrit-il, les larmes aux yeux. « Ça je l’ai fait une fois et j’ai dit : “Je suis désolé, je ne pourrais plus le voir comme ça”. Et puis quelques mois après il était parti. » Un témoignage émouvant, et nécessaire.

Matt Pokora raconte à Brut comment il a dû faire face, dès son enfance, à la maladie d'Alzheimer qui a frappé son grand-père.

Source: Lire L’Article Complet