Marina Foïs absente aux César 2020 : la comédienne s'explique enfin !

La dernière cérémonie des César du cinéma aura fait couler beaucoup d’encre. Et ce n’est pas Marina Foïs qui dira le contraire. Dans un entretien accordé à Vanity Fair, la comédienne s’est expliquée sur la raison de son absence à l’incontournable cérémonie du septième art français.

Marina Foïs

La 45ème cérémonie des César du cinéma s’est déroulée dans un climat de tension au mois de février dernier. Outre les 12 nominations polémiques pour J’accuse de Roman Polanski, près de 200 personnalités ont pris l’initiative de signer une tribune dénonçant les dysfonctionnements au sein de l’Académie. Jugée trop élitiste par ses signataires, ces derniers ont réclamé une nouvelle gouvernance. Marina Foïs figure parmi les nombreuses célébrités engagées ayant décidé de boycotter la cérémonie. L’actrice s’en est d’ailleurs expliquée auprès du magazine Vanity Fair. « Je n’y étais pas cette année. Vous n’êtes pas sans savoir que je suis, avec d’autres, à l’origine d’une tribune contre la gouvernance des César… », a-t-elle déclaré. En effet, à la suite de cette pétition, la gouvernance de ladite cérémonie a annoncé une démission collective. « Je n’y étais donc pas la bienvenue », a poursuivi la quinquagénaire.

Marina Foïs soutient Adèle Haenel

Le départ d’Adèle et Céline Sciamma après que Roman Polanski a remporté le César du meilleur réalisateur a été l’un des moments marquant de la cérémonie. Marina Foïs a expliqué les raisons du choix de la comédienne et la réalisatrice. « Ce n’est pas pour une statuette qu’elles sont parties. Il faut être fou pour croire ça, a-t-elle assuré. C’est au-delà de ça. Comme pour le mouvement “Balance ton porc, ce qui m’intéresse là, c’est que les femmes se sont autorisées à reprendre à leur compte la violence dont elles sont victimes. Quand Adèle se lève, c’est une colère physique, une violence inscrite dans le corps des femmes qui ressurgit brutalement. Il n’y a pas à se sentir modéré face à ça ni à commenter : ça ne peut pas être autrement. Quand on a subi ça, on ne peut rester modérée. » Voilà qui a le mérite d’être clair.

Source: Lire L’Article Complet