Marine Le Pen à Mayotte : sa danse qui fait réagir les internautes

Arrivée à Mayotte ce jeudi, Marine Le Pen a eu droit à un accueil chaleureux. À tel point que la candidate du RN n’a pas pu s’empêcher d’esquisser des pas de danse qui ont rapidement agité les réseaux sociaux.

La concurrence d’Eric Zemmour ne lui fait pas (encore ?) perdre le sourire. Bousculée par la percée de l’ex-polémiste dans les sondages ces dernières semaines, Marine Le Pen ne montre toujours pas de signe d’inquiétude : c’est avec la mine des beaux jours qu’elle est arrivée à Mayotte jeudi matin, pour une visite de deux jours sur l’île de l’Océan indien.

Il faut dire que l’accueil de ses sympathisants a été particulièrement chaleureux : danses, chants traditionnels… À peine atterri, la candidate du RN s’est directement fondue dans l’ambiance en esquissant elle aussi quelques pas, colliers de fleurs autour du cou. Les caméras étaient là, et la séquence s’est donc rapidement retrouvée sur les réseaux sociaux. « Il n’y a pas de montage, c’est réel ??« , s’est par exemple amusé un internaute tandis que d’autres ont beaucoup moins aimé la mise en scène de la candidate du Rassemblement national.

« Marine Présidente, merci de vous intéresser à nous »
Il est 8h ici. Après une nuit de vol, Marine Le Pen vient d’atterrir à Mayotte et profite déjà de cet accueil aux chants et danses traditionnelles. ⁦@BFMTV⁩ pic.twitter.com/2ippCRocOw

>> Découvrez notre diaporama « Comme Marine Le Pen, ces personnalités ont choisi de vivre en colocation »

Les bons scores de Marine Le Pen à Mayotte

Marine Le Pen a de quoi se sentir à l’aise à Mayotte : le RN y réalise en effet de très bons scores, comme le rappelle Le Parisien. Le parti a atteint 45,56% des voix aux dernières européennes et 42,89% au second tour de la présidentielle 2017. Crise migratoire, pauvreté, insécurité… l’île est vue par Marine Le Pen comme le « symbole de ce que nous pourrions vivre demain« . Raison pour laquelle elle veut donc « donner de la visibilité » à ce territoire. « On ne parle pas beaucoup de l’Outre-mer dans les médias nationaux« , a-t-elle regretté, critiquant « l’abandon par l’État d’un de ses départements« . Une façon de tacler à nouveau Emmanuel Macron en vue de 2022.

Crédits photos : Capture vidéo AFP

Autour de

Source: Lire L’Article Complet