Marine Le Pen très investie par son rôle à l’Assemblée : “Son travail est intense”

Marine Le Pen consacre trop de son temps à son poste de présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale pour reprendre la tête du parti politique d’extrême-droite, selon les explications de ses proches au Figaro.

Ce sera une grande première. En novembre prochain, le Rassemblement national ne sera plus dirigé par un membre de la famille Le Pen. Ce n’était pas arrivé depuis la création du Front national par Jean-Marie Le Pen et l’ancien Waffen-SS Pierre Bousquet en 1972. Marine Le Pen avait annoncé qu’elle raccrocherait les gants de la présidence du parti d’extrême-droite dès la campagne présidentielle de 2022. « Je ne reprendrai pas la tête du RN. Je me concentrerai sur la présidence de ce très grand groupe« , avait-elle ensuite confirmé en juin dernier, à l’issue du second tour des élections législatives qui ont donné 89 députés à son parti.

« Son travail a l’Assemblée est intense, il serait matériellement compliqué de l’allier à la présidence du RN« , estime auprès du Figaro la porte-parole du groupe RN à l’Assemblée nationale, Laure Lavalette. Selon le quotidien, il se murmure aussi que Marine Le Pen a apprécié se délester de la gestion des affaires internes du parti. Jordan Bardella, président du parti par intérim depuis septembre 2021, devrait selon toute vraisemblance être officiellement élu à ce poste en novembre prochain à l’issue du vote des militants RN.

⋙ PHOTOS – L’évolution physique de Marine Le Pen

Marine Le Pen travaille-t-elle beaucoup à l’Assemblée nationale ?

Marine Le Pen s’est illustrée par une présence importante à l’Assemblée nationale depuis la réélection dans son fief de la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Une visibilité accrue par son nouveau rôle de présidente de groupe parlementaire, qu’elle a grandement investi. Lors de sa mandature précédente, elle n’avait pas assez de députés RN pour constituer un groupe.

Entre juin 2017 et mai 2022, Marine Le Pen avait participé à 95% des scrutins solennels, ceux prévus à l’avance et où un autre député peut voter en votre nom. Pour les scrutins ordinaires, où la procuration est impossible, le taux de participation de Marine Le Pen chute à 7% durant sa première mandature de députée.

Les scrutins ordinaires étant plus nombreux, sa participation sur cette période est de 9,5% en moyenne, selon les chiffres du site nosdéputes.fr relevés par Le Monde. Durant cette mandature, Marine Le Pen était également présidente du RN et conseillère régionale des Hauts-de-France jusqu’au 1er juillet 2021, date à laquelle elle a été élue conseillère départementale du Pas-de-Calais. Un siège qu’elle occupe toujours aujourd’hui.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. Marine Le Pen


  2. Jordan Bardella

Autour de

Source: Lire L’Article Complet