Marlène Jobert, conquête de Johnny Hallyday? Retour sur une folle rumeur

Tant d’années après, le doute sur l’identité de Lady Lucille plane toujours. Si pour certains, il s’agissait de Marlène Jobert, d’autres ont pensé à Catherine Deneuve.

Était-elle oui ou non, la maîtresse de Johnny Hallyday? En 2018, au moment de la sortie de deux biographies de l’idole des jeunes, une question brûlait les lèvres de ses auteurs. Marlène Jobert était elle la mystérieuse Lady Lucille, cette femme avec qui le chanteur aurait eu une relation amoureuse-amicale cachée? Dans une interview accordée à Gala la même année, la principale intéressée, qui fête son anniversaire le 4novembre, avait répondu par la négative. “On avait des affinités, on n’avait pas besoin de se parler, nous a-t-elle confié. J’étais très touchée, mais cette amitié n’a pas eu l’occasion de s’épanouir.”

Marlène Jobert a démenti et semble catégorique. Même son de cloche du côté de Laeticia Hallyday. La veuve du Taulier a indiqué à Paris Match il y a quelques mois, qu’“il n’y a jamais eu d’amour secret dans la vie de Johnny.” “Celui qui en a tiré un livre l’a fait dans un but uniquement lucratif”, estime l’épouse du Taulier à qui on a également prêté une relation avec une grande actrice française. “Catherine Deneuve a compté pour lui, c’était une amie, précise-t-elle. Mais quand elle venait à ses anniversaires, c’est moi qui l’invitais. Johnny n’avait même pas son numéro.”

Galerie: Renaud : son ex, Romane Serda explique pourquoi “il fallait” qu’ils se séparent… (Public)

Mythe ou réalité?

Si l’idée que Lady Lucille n’ait pas existé a peut-être traversé l’esprit de certains, la manière dont Johnny Hallyday en parlait vrai. Dans Destroy, son autobiographie publiée en 1997, il évoquait cette mystérieuse femme avec nostalgie : “Je la surnomme Lucille, comme la séductrice des Rocks les plus terribles… Au temps de nos tendres années, Lucille et moi avons signé un pacte. Pas un pacte avec le diable. Un pacte avec une fée. Rien d’officiel. Tout dans le cœur… Elle est devenue une grande dame au talent immense, adulée et respectée. Mais même au sommet d’une gloire internationale, elle n’a pas rejeté son rocker fou au cœur tendre… […] Après ma tentative de suicide, elle m’a aidé à remonter la pente. À l’époque, elle voulait vivre avec moi. J’ai refusé… Je venais juste de me réconcilier avec Sylvie… Nous nous sommes revus en tournée, au Japon, à Los Angeles. Toujours incognito. Une formidable amitié amoureuse baignée de tendresse et de nostalgie…”

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Source: Lire L’Article Complet