Meghan Markle en contact avec Hillary Clinton dès ses 11 ans ? Ses déclarations démenties…

Meghan Markle a-t-elle vraiment été contactée par Hillary Clinton lorsqu’elle était enfant ? À en croire un article de L’Express Uk, de ce dimanche 17 juillet, l’histoire reste à prouver.

L’engagement de Meghan Markle pour les droits des femmes et des minorités a commencé alors qu’elle n’était qu’une enfant. Si l’histoire de la fillette écrivant à une célèbre firme américaine pour lui reprocher la diffusion d’un spot publicitaire au slogan sexiste est connue, la suite est plus intrigante. La jeune Meghan Markle aurait reçu une lettre de Hillary Clinton, mais à en croire les fact-checkers de Vanity Fair, l’exactitude de faits est à vérifier. Si en 2017, la duchesse de Sussex s’est réjouie auprès du journaliste du magazine Sam Kashner de ces échanges, ces derniers n’auraient pas été écrits par la politicienne américaine, mais pas son père, Thomas Markle.

Vanity Fair a certes publié l’article sur son parcours, mais L’Express UK rapporte que le média « a laissé de côté l’histoire de son militantisme à un jeune âge en raison de problèmes que vérification des faits ». De quoi la rendre furieuse. Selon nos confrères britanniques, les fact-checkers de Vanity Fair « n’ont pas pu trouver de preuve, comme Meghan le prétendait, qu’elle avait reçu une réponse de Clinton ». « Inconnu de Kashner, Thomas Markle savait que Clinton et P&G n’avaient pas répondu à Meghan. Le succès de sa ‘campagne’ était fictif, inventé par un père adorateur », peut-on lire.

>> Photos – Meghan Markle : découvrez son évolution beauté

Meghan Markle « choquée et en colère »

Lors de son entretien avec le journaliste Sam Kashner, la maman d’Archie et Lilibet a déclaré qu’elle s’était sentie « choquée et en colère » et « tellement blessée » par le slogan « Les femmes de toute l’Amérique se battent contre les pots et les casseroles graisseuses » de la marque de détergent du spot en question. Ambassadrice d’ONU Femmes, elle s’est souvenue lors de son discours aux Nations Unies que « deux garçons » de sa classe lui avaient répondu : « Oui, c’est la place des femmes, dans la cuisine ».

Ainsi, l’ancienne actrice américaine n’a pas caché son mécontentement en découvrant que le magazine n’avait pas fait mention de cette histoire et de son militantisme. Selon le biographe royal Tom Bower : « Elle était également furieuse que sa bataille avec P&G ait été omise ». De son côté, Sam Kashner s’est souvenu : « Elle s’est plainte parce qu’elle n’était pas présentée de la façon dont elle voulait. Elle exigeait que les médias fassent ce qu’elle attendait ».

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

A propos de


  1. Meghan Markle

Autour de

Source: Lire L’Article Complet