Meghan Markle et Harry « inconscients du chaos qu’ils causent » : le couple encore étrillé

Alors que Meghan Markle et Harry seraient sur le point de se rendre au Royaume-Uni pour faire baptiser leur petite Lilibet Diana, l’expert royal Robert Jobson, a évoqué ses doutes quant à la véracité de la nouvelle dans le Daily Mirror, jeudi 9 septembre, taclant le couple au passage.

Nouveau coup dur pour Meghan Markle et le prince Harry. Depuis qu’ils ont quitté le Royaume-Uni pour s’installer aux États-Unis prenant ainsi leurs distances avec la famille royale et ses obligations, il ne se passe pas un jour sans que les amoureux ne défraient la chronique. Après l’interview choc qu’ils ont accordé à Oprah Winfrey et, alors que l’annonce de la sortie prochaine des mémoires du prince fait d’ores et déjà couler beaucoup d’encre, Meghan et Harry auraient déposé une demande officielle pour que le baptême de Lilibet Diana ait lieu au château de Windsor, en présence de la reine. Une requête qui prouve selon l’expert royal Robert Jobson, que Harry et Meghan n’en ont que faire des conséquences de leurs actes.

Le duc et la duchesse de Sussex semblent parfaitement inconscients du chaos qu’ils ont causé à la reine et à la famille royale après avoir passé ces derniers 18 mois à multiplier les critiques publiques envers la famille royale“, écrit Robert Jobson dans les colonnes du Daily Mail, ajoutant que “la relation qu’ils entretiennent avec la famille depuis qu’ils ont cessé de travailler en tant que membres de la famille royale, et leur empressement à laisser échapper des affirmations préjudiciables à la télévision, ont laissé de profondes cicatrices“. L’homme affirme également qu’il serait “stupéfiant” que Meghan et Harry puissent “s’attendre à une quelconque cérémonie royale“.

Une popularité en berne

Si Meghan Markle et le prince Harry sont en quelques sortes les bêtes noires de la famille royale, du côté de l’opinion publique, le constat n’est pas plus glorieux. Selon un sondage effectué par YouGov et rapporté pas le Sun, la popularité du couple atteint un niveau extrêmement bas. Si 26 % des sondés disent apprécier l’actrice de Suits, 65 % affirment ne pas l’aimer, ce qui descend sa côté de popularité à – 39 %. En ce qui concerne le prince Harry, l’avis générale n’est guère plus sympathique. 59 % des personnes interrogées déclarent ne pas porter le frère du prince William dans leur coeur, quand seulement 24 % disent le contraire. Une côte de popularité qui tombe donc à – 25 % pour le dernier fils de Diana. Le moment n’est donc peut-être idéal pour revenir sur le territoire britannique.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet