Megxit : Meghan Markle avait compris qu’elle n’aurait jamais le « rôle principal » dans la famille royale…

Dans un épisode du podcast Pod Save The Queen, l’auteur royal Tom Quinn est revenu ce jeudi 18 mars sur les premiers instants de Meghan Markle au sein de la famille royale britannique. Pour le spécialiste, la jeune femme s’est vite rendu compte de l’envers du décor.

A propos de

  1. Meghan Markle

  2. Harry d’Angleterre

Si intégrer le cercle très fermé de la monarchie britannique en fait rêver plus d’un, la réalité semble bien différente de ce que la couronne peut faire croire. Pour Tom Quinn, écrivain spécialisé dans la famille royale britannique, Meghan Markle en a fait l’amère expérience. Dans un épisode du podcast Pod Save The Queen, diffusé ce jeudi 18 mars, le spécialiste a estimé que la duchesse de Sussex avait rapidement réalisé qu’elle n’avait pas le « rôle principal » à Buckingham Palace. À vrai dire, ses premiers instants avec la famille du prince Harry n’avaient rien à voir avec un conte de fées. « Elle a réalisé qu’elle n’était qu’un petit rouage dans cette grande machine, qu’elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait », a analysé Tom Quinn qui décrit « une cage dorée », comme le rapporte le Daily Express.

L’auteur de la biographie Kensington Palace : An Intimate Memoir from Queen Mary to Meghan Markle a établi un parallèle avec Catherine Middleton, considérée comme la véritable personne au centre de l’attention par le biais de son mariage avec un héritier direct au trône, le prince William. « Le rôle principal est celui de Catherine et, peu importe à quel point Meghan travaillait dur pour être une princesse, elle sera toujours, pour ainsi dire, numéro deux, ou même plus bas » a-t-il ajouté. Depuis des années, des rumeurs d’une relation conflictuelle entre les deux épouses vont bon train, notamment une dispute survenue en 2018.

Une adaptation à la vie royale difficile

Mais, d’après Tom Quinn, la plus grande difficulté pour Meghan Markle, venue tout droit des États-Unis, est son incompréhension de la culture britannique, contrairement à la duchesse de Cambridge. Pour preuve, l’épouse du prince Harry avait révélé être surprise de devoir faire la révérence lors de sa première rencontre avec la reine Elizabeth II, pensant qu’il ne s’agissait que d’une tradition réalisée devant le public.

Lors de leur interview très attendue avec Oprah Winfrey, diffusée le 7 mars, Meghan Markle et le prince Harry ont confié s’être sentis piégés par la monarchie. En dehors des commentaires sur la potentielle couleur de peau de son fils Archie, la duchesse de Sussex a expliqué qu’elle avait reçu peu d’aide de la part de Buckingham Palace pour s’adapter à la vie au palais. « Contrairement à ce que vous voyez dans les films, il n’y a pas de cours sur la façon de parler, comment croiser les jambes, comment être royal », avait-t-elle lancé au cours de l’entretien. Tom Quinn l’affirme, ce manque d’information sur le protocole et la pression médiatique ont compliqué la tâche à Meghan Markle. De quoi pousser le couple, désormais installé en Californie, à renoncer à leurs titres royaux et à vivre loin de l’agitation de Buckingham Palace.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet