Melania Trump a-t-elle fait pistonner son fils Barron pour qu'il entre dans les meilleures écoles privées ?

Melania Trump, une mère prête à tout pour que Barron puisse avoir la meilleure éducation possible ? Le site The List évoque une femme inquiète et prête à de nombreuses concessions pour son fils unique.

Si Donald Trump et sa femme Melania sont sous les feux des projecteurs depuis plusieurs années, leur fils Barron, a pu échapper à la pression médiatique tant il a été protégé. Le jeune homme de 14 ans est très peu apparu au côté de ses parents et ces derniers ont d’ailleurs pris soin de lui offrir une vie presque normale. Comme un enfant lambda, il a été scolarisé mais dans une école privée ! Melania Trump a toujours fait le maximum pour que son fils puisse avoir les écoles qu’il mérite, comme le note le site The List.

Ainsi, lorsque Donald Trump a remporté les élections de 2016, celle qui était mannequin est restée dans leur penthouse de Manhattan pour ne pas interrompre Barron au milieu de son année scolaire. C’est seulement en juin 2017, six mois après l’investiture, que mère et fils ont emménagé à la Maison Blanche. Dès la rentrée, le jeune garçon était scolarisé à la St Andrews Episcopal School, une école privée dont les frais de scolarité atteignent les 40.000 dollars annuels (soit 34 000 euros). Nos confrères évoquent une rumeur tenace : Melania Trump aurait-il pistonné son fils pour qu’il puisse avoir le droit aux meilleures écoles ? Possible, est-il expliqué, mais surtout dans le but de protéger son fils unique alors que la famille Trump est ultra-médiatisée.

Le code secret de Melania et Barron

The List révèle également dans son long article que mère et fils ont un moyen de se parler de façon à se que personne ne comprenne : parler en slovène, la langue d’origine de Melania. En effet, le plus jeune fils de celui qui a été battu par Joe Biden parle slovène, anglais et français et c’est bel et bien le slovène qu’il privilégie pour échanger avec sa mère devant les services secret de la Maison Blanche et même devant son père. Ainsi, impossible pour ceux qui ne parlent pas la langue de les comprendre. Une sacrée ruse !

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet