Mise en examen de Cédric Jubillar : sa nouvelle compagne témoigne

La nouvelle compagne de Cédric Jubillar, Séverine, a donné une interview téléphonique à Sept à Huit suite à sa mise en examen. Un témoignage diffusé le dimanche 20 juin 2021 sur TF1, dans lequel elle réitère sa confiance en lui.

  • Delphine Jubillar

Quelques jours après la mise en examen de Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar pour homicide volontaire sur conjoint, la nouvelle compagne de ce dernier se confie sur les quelques mois qu’elle a passés avec lui. Dans Sept à Huit, sur TF1 le dimanche 20 juin 2021, Séverine L., dont l’existence a été découverte suite à la publication d’une photo sur les réseaux sociaux, a affirmé qu’elle ne croit pas qu’il ait pu tuer sa femme.

“Même si j’avais quand même un petit doute, j’ai insisté, a-t-elle témoigné. Cela fait deux mois, et il ne m’a jamais montré à un moment ou un autre que c’était lui.” Elle nuance : “Ou alors, franchement, il cache vraiment bien son jeu.” Si elle est convaincue de l’innocence de son compagnon, elle laisse une petite place au doute : “Peut-être que je me suis trompée, tant pis pour moi, mais en attendant la preuve du contraire, je suis encore derrière. Voilà j’ai encore confiance en lui.”

“Je l’ai déjà vu pleurer”

À Séverine L. de nous éclairer sur le comportement de Cédric Jubillar, six mois après la disparition de sa femme. “Je l’ai déjà vu pleurer, Cédric. Il y a des trucs qui le touchent, mais après il parle au passé de sa femme”, commence-t-elle. Avant de déclarer : “Il parle comme si un jour, hop, elle [allait] ‘re-rentrer'”.

Dans les colonnes du Parisien le samedi 19 juin 2021, elle avait clamé son innocence et dressé un portrait qui mettait en avant les côtés sombres de Cédric Jubillar. “Il s’est montré doux et adorable 90% du temps. Puis soudainement, il pouvait se taper une crise d’énervement et ça retombait aussi vite que c’était monté”, avait-elle confié. Concédant tout de même qu’il pouvait se montrer colérique : “Je n’ai jamais connu de violence physique de sa part. Il hausse le ton, s’emporte pour un oui ou pour un non, notamment contre son fils… et puis il se calme. Il est comme ça, faut le connaître.” Cédric Jubillar a été placé en garde à vue le mercredi 16 juin 2021 à la gendarmerie de Gaillac (Tarn). Il a été placé en garde à vue deux jours plus tard et déféré au tribunal de Toulouse deux jours plus tard.

A lire aussi : Affaire Jubillar : ces “cris stridents de détresse” entendus le soir de sa disparition par les voisins

Source: Lire L’Article Complet