Miss France 2022 : panique et gros bugs techniques à l’élection de Miss Guyane 2021

La sono qui lâche, une alarme d’évacuation qui retentit et un gros malaise qui s’installe : on peut dire que l’élection de Miss Guyane 2021 a été mouvementée. Amandine Petit, invitée à l’événement, a essayé de sauver l’ambiance en attendant les réparations.

Amandine Petit

Mélysa Stéphenson – Miss Guyane 2021

Si l’heure est enfin aux vacances pour bien des Français, c’est tout l’inverse pour Amandine Petit : Miss France 2021 entame sa longue tournée des élections régionales, où elle sacre une grande partie des candidates à sa succession. Le 16 juillet dernier, elle a donc posé ses valises à Cayenne. Après avoir assuré une séance de dédicaces à l’Hyper U (c’est aussi ça, la vie de miss), la reine de beauté a participé en tant que jurée à l’élection de Miss Guyane 2021. Ce samedi 17 juillet, dans la salle du Zéphyr, elle a regardé défiler et écouté les huit jeunes femmes en compétition pour succéder à Héléneschka Horth, Miss Guyane 2020. Le type de mission qui requiert beaucoup de patience, puisque le show a duré pas moins de quatre heures. Et comme le rapporte France-Guyane, celui-ci a été marqué par des « pépins techniques » très remarqués : « Au Zéphyr, la stupéfaction était perceptible sur bon nombre de visages à l’heure où la cérémonie était coupée net dans son élan, et ce pour une vingtaine de minutes, par un problème de son. » KTV et Radio Péyi, qui diffusaient la cérémonie, ont carrément dû interrompre le live.

Amandine Petit essaie de sauver l’ambiance à Miss Guyane

L’incident, particulièrement gênant, s’est passé à la toute fin d’un numéro musical. Le son s’est brusquement coupé pendant que la chanteuse Théonie Calumey effectuait les dernières notes de sa chanson. Radio Péyi a mis en pause son live Facebook et posté un message d’explication : « Coupure électrique actuellement au Zéphyr, nous reprendrons le direct Miss Guyane dans quelques instants. » Dans la salle, de longues minutes se sont écoulées dans la gêne. Sur le live de Radio Péyi, qui a repris peu avant la réparation de la sono, on peut même entendre quelqu’un dans le public crier : « On n’entend rien ! » Malheureusement, tous les spectateurs ont vite entendu autre chose… « Une alarme d’évacuation a rapidement emboîté le pas », rapporte France-Guyane, qui précise qu’il s’agissait d’une « fausse alerte ». Il n’empêche, celle-ci a été « suffisamment crédible pour semer un semblant de panique, laissant un malaise grandissant s’emparer de la salle ».

Durant ce long moment de flottement, l’animatrice de Miss Guyane 2021 et Amandine Petit ont réussi à « galvaniser les spectateurs a cappella », comme le rapporte France-Guyane. Lorsque les problèmes techniques ont enfin été réparés, Gilles Vernet, le directeur d’antenne de Radio Péyi, a confié son effarement : « C’est la première fois que je vois ça en trente ans », a-t-il assuré. Si la soirée a pu reprendre, se terminant sur l’élection de Mélysa Stéphenson, les couacs ont sans doute été très durs à vivre pour Nathalie Nouh-Chaia Vernet et son équipe. Leur comité, Miss Guyane Organisation, avait la lourde tâche d’organiser pour la deuxième année consécutive cette élection longtemps confiée à Robert Sébas. L’ancien délégué régional, évincé en 2020 par Sylvie Tellier, organisera prochainement son propre concours dissident et prévoit une retransmission à la télévision locale. Il a heureusement eu l’élégance de ne pas commenter les soucis de ses rivaux.

Source: Lire L’Article Complet