Mort de Bernard Tapie : qui était sa première femme, Michèle Layec ?

Avant de passer plusieurs décennies avec Dominique, sa femme, Bernard Tapie, mort le 3 octobre 2021 comme le rapporte La Provence, a été marié avec Michèle Layec. Portrait de sa première épouse devenue ensuite, une de ses plus proches amies.

  • Bernard Tapie

Bernard Tapie est mort dimanche 3 octobre 2021 aux alentours de 8h40. C’est sa femme Dominique qui a informé le quotidien La Provence de cette triste nouvelle, précisant que l’homme d’affaires s’était éteint entouré des siens. Mais, avant de faire la rencontre de celle qui l’accompagnera dans ses derniers instants, Bernard Tapie avait été marié une première fois. En 1964, il épouse Michèle Layec, son amour de jeunesse, à Rosny-sur-Seine, dans les Yvelines. Cette dernière ne faisait que peu d’apparitions publiques, préférant la discrétion. Ensemble, ils auront deux enfants : Nathalie Michaux Tapie en 1968 et Stéphane Tapie, né en 1969, qui a salué la mémoire de son père quelques heures après sa mort sur Instagram.

Un coup de foudre, un divorce et une belle amitié

Michèle Layec verra Bernard Tapie s’essayer à toutes les carrières. Comme chanteur, d’abord, puisque dans les premières années de leur mariage, il sort trois disques. Comme pilote, ensuite, puisque Bernard Tapie prendra le volant d’une Formule 3 avant d’être stoppé net par un accident. Comme homme d’affaires, enfin. Michèle Layec verra ainsi son mari ouvrir une société de vente de téléviseurs. Et puis, arrive la fin. Alors qu’il est au bureau, Bernard Tapie croise une jeune femme, Dominique Mialet-Damianos. C’est le coup de foudre. L’homme d’affaires décide de divorcer officiellement de sa première femme, Michèle, pour vivre son idylle avec Dominique, en 1973.

Au lieu de se faire la guerre, les deux femmes décident de devenir amies. Une jolie amitié qui liera à tout jamais le clan Tapie. Malheureusement, quelques années plus tard, la mère des deux premiers enfants de l’ancien ministre a été emportée, en un an et demi, par une leucémie fulgurante. Dominique Tapie devient alors le pilier du clan, ne faisant aucune différence entre les enfants de Michèle et les siens, comme elle le racontait à nos confrères de Paris Match en 2019. Avec la mort de Bernard Tapie, c’est encore une fois à Dominique de soutenir son clan, que l’homme a toujours voulu « soudé« .

A lire aussi : Mort de René Malleville : le geste unique de la famille Tapie pour ses proches

Source: Lire L’Article Complet