Mort de Claude Brasseur : y aura-t-il un Camping 4 sans l’acteur ? Franck Dubosc répond

Alors que Claude Brasseur est décédé il y a plusieurs mois, certains se demandent si la saga Camping, dans laquelle il incarnait l’un des rôles principaux, connaîtra une suite. Une question à laquelle vient enfin de répondre Franck Dubosc !

Claude Brasseur

Franck Dubosc

Le 22 décembre dernier, c’est le cœur lourd que l’agente de stars Elisabeth Tanner avait annoncé le décès de Claude Brasseur à l’âge de 84 ans. “Il sera inhumé à Paris dans le respect des règles sanitaires et reposera aux côtés de son père, au cimetière du Père-Lachaise à Paris, avait-elle indiqué dans un communiqué. Une disparition qui avait suscité les réactions des plus grandes stars du cinéma, qu’il avait inspirées grâce à ses rôles dans Un homme d’affaires, Les acteurs ou encore L’argent des autres. Mais vers la fin de sa carrière, le défunt mari de Michèle Cambon avait été aperçu dans des films beaucoup plus populaires. Ainsi, en 2006, il avait hérité pour la première fois du rôle de Jacky Pic dans Camping, avant de rempiler pour deux autres volets. Une aventure qu’il a partagée avec Franck Dubosc, co-réalisateur du film avec Fabien Onteniente. Celui-ci a d’ailleurs accepté de s’épancher sur le sujet auprès de nos confrères de Télé-Loisirs, en révelant notamment si un quatrième épisode de la saga était prévu.

Franck Dubosc n’envisage pas Camping sans Claude Brasseur

Depuis la sortie de Camping 3 en 2016, les amateurs de la saga n’attendent qu’une chose : la sortie d’un nouveau volet ! Mais à en croire Franck Dubosc, cela n’est pas vraiment a l’ordre du jour. “Un Camping 4 pour retrouver les copains ? Mais il y en a un qui manque : Claude Brasseur. Le tourner sans lui, je n’y pense pas pour l’instant. Ce n’est pas une interdiction de le faire, mais il faut savoir s’arrêter, ne pas se montrer trop gourmand ! Pour nous, ce ne serait pas le tournage de trop, mais pour le public peut-être…”, a tristement confié le mari de Danièle.

Si Claude Brasseur était toujours parmi nous, Franck Dubosc aurait probablement réfléchi davantage à l’éventualité d’un quatrième volet. Il faut dire que cette saga a une symbolique tout particulière à ses yeux. “Ces trois tournages correpondent à trois étapes de ma vie qui m’ont comblées : sur le premier Camping, j’étais célibataire, sur le deuxème, ma femme était enceinte et sur le troisième, j’étais papa d’un petit garçon : trois façons d’être heureux !”, s’en amuse-t-il. Mais n’en déplaise aux fans de Camping, ce chapitre semble bel et bien clos.

Source: Lire L’Article Complet