Mort de Jean-Louis Trintignant : qui est Stéphane Audran, sa première femme avant Nadine ?

Décédé à 91 ans ce vendredi 17 juin, Jean-Louis Trintignant a aimé et quitté de nombreuses femmes. Avant de connaître la mère de ses enfants, Nadine Marquand, ce monstre sacré du cinéma a vécu avec Stéphane Audran. Mais qui est la première femme de sa vie ?

A propos de


  1. Jean-Louis Trintignant


  2. Stéphane Audran


  3. Nadine Trintignant

Le cinéma français est sous le choc : Jean-Louis Trintignant, l’homme aux 140 rôles et à l’impressionnante filmographie, s’en est allé à 91 ans, ce vendredi 17 juin. Avec sa voix et son charme singuliers, l’acteur a marqué le 7e art. C’est avec ce même charisme indéniable que la star d’Un homme et une femme a séduit les nombreuses conquêtes de sa vie. À commencer par l’actrice Stéphane Audran, qu’il a épousée en 1954 à Vincennes. Si leur mariage ne dure que deux ans – Jean-Louis Trintignant étant tombé fou amoureux de Brigitte Bardot sur le tournage de Et Dieu… créa la femme en 1955 – le couple a tout de même vécu quelques moments de bonheur. Mais qui est la première femme à avoir chamboulé le père de Marie Trintignant ? Portrait.

Née en 1932 à Versailles et décédée en 2018 à l’âge de 85 ans, Stéphane Audran commence sa carrière de comédienne au théâtre, à peu près au moment de sa rencontre avec Jean-Louis Trintignant au cours Dullin, dans les années 1950. Elle marque certes moins les esprits que son premier mari, mais a tout de même fait partie de la Nouvelle Vague et été récompensée pour ses interprétations à plusieurs reprises. Remportant notamment un Ours d’argent et un Bafta de la meilleure actrice, mais également un César de la meilleure actrice dans un second rôle.

>> PHOTOS – Stéphane Audran : qui sont les hommes de sa vie ?

Après leur divorce, Jean-Louis Trintignant et Stéphane Audran se retrouveront 3 fois au cinéma

Mais s’il y a bien une rencontre qui bouleverse le destin de Stéphane Audran, c’est celle de Claude Chabrol, en 1958. Après avoir été l’épouse malheureuse de Jean-Louis Trintignant, en raison cause de son infidélité avec la diva Bardot, l’actrice s’unit en 1964 au futur réalisateur de Madame Bovary et en devient la muse. Ensemble, le couple d’artistes a un fils, Thomas Chabrol. C’est à cette époque que Stéphane Audran joue ses beaux rôles. Le Boucher, Poulet au vinaigre, Les Bonnes femmes, Les Noces rouges sont autant de films où l’actrice éblouit et construit sa renommée, nationale et internationale.

En 1972, elle tourne avec le grand Luis Buñuel dans Le Charme discret de la bourgeoisie, Oscar du meilleur film étranger l’année suivante. Mais après ses éclats des années 1970, Stéphane Audran connaît une période creuse durant laquelle elle ne tourne que très peu. Son divorce, en 1980, d’avec Claude Chabrol n’y est pas étranger.

La star finit par renouer avec le succès grâce au Festin de Babette, un film danois sorti en 1987 et lui aussi auréolé de l’Oscar du meilleur film étranger. Entre-temps, Stéphane Audran retrouve son ex-mari, Jean-Louis Trintignant, à trois reprises : en 1968 dans Les Biches, en 1971 dans Sans mobile apparent, et en 1982 dans Boulevard des assassins. Preuve de l’amitié et de l’admiration qui a continué à lier les deux comédiens après leur séparation.

Crédits photos : MPP / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet