Mort de Jean-Paul Belmondo : le top 10 de ses plus grands films

Une page se tourne avec le décès de Jean-Paul Belmondo. Heureusement, ses oeuvres vivront à tout jamais. Notamment grâce à l’ère digitale.

  • Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo laisse derrière lui un immense héritage cinématographie. La star, décédée le lundi 6 septembre 2021 dans son appartement parisien, a su marquer son temps en tournant dans pas moins de 80 longs-métrages. Si la plupart ont connu un énorme succès, que ce soit en salles, en achat en magasin ou encore en location au sein des vidéothèques, seuls 10 films arrivent à sortir du lot durant l’ère digitale. En cause ? Le nombre de requêtes mensuelles engendrées par chacun dans les moteurs de recherche.

En première position figure le film Borsalino avec 49 500 recherches par mois. Sorti en 1970, ce dernier conte l’histoire de deux malfaiteurs qui se lient d’amitié dans la ville de Marseille. Jean-Paul Belmondo y partage l’affiche avec un autre monstre du septième art : son rival Alain Delon. En seconde position apparaît Le Professionnel, sorti en 1981. Cette adaptation du roman Mort d’une bête à la peau fragile réalise près de 22 000 recherches mensuelles dans les moteurs de recherche. La médaille de bronze revient à À bout de souffle (1960) grâce à ses 14 800 recherches par mois. Encore une fois, Jean-Paul Belmondo y interprète le rôle d’un voyou, Michel Poiccard, qui se retrouve soudainement mêlé à une affaire de meurtre après avoir volé une voiture.

Jean-Paul Belmondo : des succès cinématographiques en nombre

En quatrième et cinquième position figure les films Cartouche (1962) et Pierrot le fou (1965), avec tous deux un score identique : 12 000 recherches par mois. En sixième figure Flic ou Voyou, avec 9 900 recherches. Dans celui-ci, sorti en 1965, Jean-Paul Belmondo se range du côté des gentils en y interprétant le rôle de Stanislas Borowitz, un policier appelé en renforts pour mettre de l’ordre dans la ville de Nice.

Le film qui remporte la septième place n’est autre que Le Marginal (1983), avec 9 900 recherches. Il est suivi de peu par Peur sur la ville, en huitième position avec 9 900 recherches également. Sorti en 1975, ce film montre un Jean-Paul Belmondo dans le rôle du commissaire Jean Letellier qui traque un tueur en série qui terrorise la ville de Paris. Au pied du podium apparaissent les films l’As des As (1982), avec 9 900 requêtes et le Magnifique (1973) avec près de 6 600 recherches mensuelles. Preuve que la passion de Bébel a su traverser les époques et séduire plusieurs générations.

Source: Lire L’Article Complet