Mort de Jean-Paul Belmondo : qui est son fils, Paul Belmondo ?

Lundi 6 septembre 2021, l’AFP annonçait la mort de Jean-Paul Belmondo. Une nouvelle dévastatrice pour ses proches, dont son fils Paul qui a toujours partagé de nombreux points communs avec son père…

  • Jean-Paul Belmondo
  • Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo restera à tout jamais un monstre du cinéma français. Pour la famille de l’acteur, Bébel demeurera pour toujours un grand-père et un père inoubliable. Jeudi 9 septembre 2021, ses enfants et ses petits-enfants étaient réunis à l’occasion d’un hommage national rendu à l’acteur dans la cour d’honneur des Invalides. Une cérémonie chargée en émotion qui a été ouverte avec le discours bouleversant de Victor Belmondo, son petit fils. “Là où il est, je suis sûr et certain qu’il sourit comme toujours et qu’il est heureux de cet hommage. (…) Merci Papy de nous avoir donné tant de joie. Tu nous laisses remplis de ce bonheur immense. On pense à toi. On t’aime. Et amuse-toi bien avec tes copains qui t’ont tant manqué. (…) Lorsqu’il se couche quelque part, il se réveille ailleurs. Et notre grand-père nous irradie. Il nous irradiera toujours de son sourire”, a déclaré celui qui suit les traces de son illustre grand-père dans le monde du septième art, comme le révèlent les images retransmises sur BFMTV, le jour-même. 

La famille Belmondo : père et fils unis dans le challenge

Si Victor Belmondo a prononcé des mots si émouvants, c’est qu’il était très proche de son grand-père, comme le reste des membres de sa famille. Dans la famille Belmondo, Bébel a toujours montré l’exemple en s’impliquant beaucoup dans l’éducation de ses enfants, Paul, Florence, Patricia et Stella. Une éducation tournée vers l’humilité et le partage. “Je crois que mes fils ont eu la même éducation que j’ai eue avec mes sœurs. Même si on n’a pas une vie normale, on essaie de leur montrer un comportement normal. Ce n’est pas parce que vous êtes le fils de quelqu’un que vous êtes différent. Le regard des autres est différent. Mais nous, on se doit de rester normal. C’est la base de l’éducation que j’ai reçue et qu’on a cherché à donner à nos enfants”, avait confié Paul Belmondo en juin 2017 Paris Match. Des confidences qui témoignent de la grande admiration qu’il portait à son père. Une admiration qui l’a poussé à s’aventurer dans les couloirs du septième art. Paul Belmondo a en effet mené une carrière d’acteur discrète dans treize films dont Itinéraire d’un enfant gâté, dans lequel il a joué avec son père, ou encore Journée rouge et La victoire au bout du bâton.

Il est plus connu pour son parcours de coureur automobile. Paul Belmondo a en effet brillé sur les circuits de Formule 3 entre 1980 et 1999. Il participe aussi à de nombreuses reprises au Rallye Dakar ou encore au 24 heures du Mans. Des courses qui confirment son goût pour les sensations fortes et la compétition. Ces traits ont toujours constitué un véritable lien entre père et fils. “Quand j’étais enfant, il y avait toujours de la compétition entre nous. Quand on jouait au foot notamment dans l’épreuve du tir au but, quand on faisait des parties de pétanque, quand on jouait aux petites voitures il fallait être le plus proche du mur… Il fallait toujours être en compétition. Même quand je faisais du vélo avec lui. Et quand on faisait des parties de tennis, c’était épique! Les gens prenaient peur autour de nous. C’est lui qui m’a donné cette culture et cette envie de la compétition.

A lire aussi : Mort de Jean-Paul Belmondo : un ami proche révèle ses derniers mots

Source: Lire L’Article Complet