Nabilla : ses caprices de diva sur le tournage de sa nouvelle émission révélés par un grand quotidien national !

Nabilla se serait montrée très exigeante avec Amazon lors de leur dernière collaboration. Des "caprices" révélés par Le Parisien dans son édition du samedi 6 août.

Dans la série “Non mais Allo, quoi…” Nabilla Vergara aura décidément tout osé ! De frasques en caprices, la femme d’affaires qui ne manque aucune occasion de vendre son image et ses produits dérivés à l’instar de son grand modèle Kim Kardashian, aurait signé selon Le Parisien, un contrat mirobolant –dont le chiffre n’a pas été communiqué-, avec le géant de l’e-commerce Amazon qui, depuis 2020 a lancé sa plateforme Prime Vidéo afin de concurrencer Netflix.

A la clé pour la business-woman : la présentation de l’émission “Love Island” et l’exclusivité de la série “Nabilla sans filtre” retraçant le parcours de la jeune femme. Magali Berdah, son agente artistique aux commandes de la transaction a même déclaré au quotidien : “Nabilla, c’est un nom. Elle a une puissance incroyable. Amazon a décidé de miser sur elle pour devenir numéro 1 en France.”

Le partenariat fonctionne tellement bien, que le groupe américain lui a confié l’animation d’une nouvelle émission : “Cosmic Love” qui sera diffusé prochainement et dont le tournage s’est achevé en juillet dernier sur l’île de Malte… Or, qu’apprend-t-on ? Et bien tout simplement que Nabilla a renoué avec ses caprices de diva ! “Elle n’a pas voyagé seule : la production a fait déplacer la mère de famille avec ses deux fils, son époux, ses deux coiffeuses blondes et anglophones qu’elle surnomme « les jumelles Olsen », son styliste et deux nounous à plein temps. Bien qu’hébergée dans un hôtel luxueux, elle s’est plainte de ne pas avoir accès à un spa ou un salon de coiffure sur l’île touristique. « Je ne savais pas que j’allais faire Koh-Lanta » », soupire la reine de la punchline. Espérons qu’elle n’était pas au moins en manque de shampoing…

À voir également : Le corps de Milann, le fils de Nabilla, brûlé : vives inquiétudes… 

BN 

Source: Lire L’Article Complet