Najat Vallaud-Belkacem corrigée sur une faute de français, elle répond avec humour

Faute avouée… Sur Twitter, ce mardi 20 avril, Najat Vallaud-Belkacem préfère rire d’une remarque de Raphaël Enthoven qui n’a pas hésité à la recadrer à la suite de son intervention sur les ondes de France Inter.

A propos de


  1. Najat Vallaud-Belkacem

“À 8h38 aujourd’hui, sur France Inter, une ancienne Ministre de l’Éducation nationale a dit ‘pallier à’.” C’est ainsi que, manifestement indigné et connu pour ses passes d’arme, Raphaël Enthoven décide de s’en prendre à Najat Vallaud-Belkacem, sans la nommer, sur Twitter ce mardi 20 avril. Pointée du doigt, et plutôt que de réagir avec amertume, celle-ci préfère s’amuser du reproche et reconnaître son erreur.Rare que je sois d’accord avec vous, Raphaël Enthoven”, écrit-elle dans une publication relayée sur le réseau social à l’oiseau bleu, “mais là j’avoue volontiers avoir été prise d’un grand malaise intérieur lorsque ma langue a ainsi fourché. Milles excuses à toutes les oreilles qui ont dû saigner !”

Heureusement pour elle, et peut-être contrairement à Raphaël Enthoven, les internautes ne lui en tiennent pas rigueur. “On vous pardonne”, “merci de l’avoir reconnu”, “voilà, sans la faute, c’est mieux”, peut-on ainsi lire dans le fil des commentaires. D’autres, en absolvant Najat Vallaud-Belkacem, en ont profité pour tacler le philosophe. “S’il n’a trouvé que ça à redire, la vie est belle !”, a notamment répliqué un anonyme. Il faut dire que l’ancienne ministre de l’Éducation nationale a d’autres priorités qu’un simple lapsus ne peut perturber.

😅😅 Rare que je sois d’accord avec vous @Enthoven_R . Mais là j’avoue volontiers avoir été prise d’un grand malaise intérieur lorsque ma langue a ainsi fourché. Mille excuses à toutes les oreilles qui ont dû saigner !!!! https://t.co/Ko6rN2bkhx

Retour en politique

Après avoir pris ses distances avec la scène politique, à la suite de son départ du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem reprend une place d’importance sur le paysage médiatico-politique. Au mois de mars, elle a annoncé sa candidature sous l’étiquette du Parti Socialiste aux élections régionales et brigue donc la présidence de la région d’Auvergne-Rhônes-Alpes. L’occasion pour elle de se mesurer à Laurent Wauquiez, dont elle est loin d’entonner les louanges.

“[Il] pense que la solidarité est un cancer social et l’égalité des droits une blague, qui vomit l’écologie à longueur de journée et se prévaut d’une laïcité à la géométrie variation”, a ainsi déploré l’intéressée dans les colonnes du JDD au mois de février 2021. Mais sur France Inter, dans la matinée de ce mardi 20 avril, elle a plutôt évoqué l’annonce de Marlène Schiappa du lancement d’états généraux de la laïcité. Une décision qui ne fait qu’alimenter son scepticisme.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet