Nicolas Sarkozy et François Hollande : ce nouvel échange acide à l’Élysée

Lors de l’investiture d’Emmanuel Macron à l’Élysée le 7 mai dernier, Nicolas Sarkozy, très à l’aise avec les membres de la macronie présents, a lancé une pique sévère à François Hollande, d’après ce qu’a rapporté Le Monde ce vendredi 10 juin.

A propos de


  1. François Hollande


  2. Nicolas Sarkozy

Entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, il y a toujours eu des tensions. L’ancien président de droite ne manque pas une occasion d’écharper François Hollande. Nouvel exemple lors de la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron le 7 mai dernier : les deux anciens présidents étaient tous deux présents au sein de la salle des fêtes de l’Élysée. D’après ce qu’ont rapporté nos confrères du Monde ce 10 juin, le Républicain s’est montré étonnamment proche des futurs ministres d’Elisabeth Borne. « Heureux d’être ainsi entouré, il bavarde, rit et plaisante. « Tu es ici chez toi », lui glisse ironiquement François Hollande, arrivé quelques minutes plus tard. « L’essentiel, c’est que tu le crois », lui rétorque sèchement Nicolas Sarkozy », a relaté le quotidien.

Si une telle proximité de son prédécesseur avec la macronie a marqué François Hollande, il faut dire que durant toute la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy a refusé d’appeler au vote pour soutenir la Républicaine Valérie Pécresse, puis a ouvertement rallié Emmanuel Macron. « Bien qu’Emmanuel Macron ait été son conseiller, c’est le socialiste qui semble un intrus sous les lambris du palais, ont noté nos confrères. Il reste sur son quant-à-soi, les mains croisées, raide comme un piquet ». En parallèle, le mari de Carla Bruni a été accueilli par « son ancienne ministre Roselyne Bachelot, tailleur vert éclatant, avec un grand sourire. Tout comme son ex-protégé, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui vient l’embrasser ». Il a également été salué par « les ministres du nouveau monde », Clément Beaune et Amélie de Montchalin, puis par Éric Dupond-Moretti, « ami intime de son avocat, Thierry Herzog ».

>> PHOTOS – Nicolas Sarkozy et François Hollande côte-à-côte au Parc des Princes pour applaudir le PSG

Une décennie d’animosité entre Nicolas Sarkozy et François Hollande

Interviewé par Le Figaro Magazine ce même 10 juin, Nicolas Sarkozy a évoqué ses rapports difficiles avec François Hollande : « Si le président élu me demande de l’aider, je le fais. Je l’aurais même fait avec Hollande s’il n’avait pas voulu me détruire », a-t-il lâché. Déjà en juillet 2020, l’ancien locataire de l’Élysée avait profité d’une interview sur le plateau de TF1 pour glisser un tacle au socialiste. « Je suis passé d’un président de la République, François Hollande, qui voulait détruire tout ce que j’avais fait, qui voulait me faire tous les ennuis possibles et inimaginables, à un président de la République qui est républicain », avait-il affirmé.

L’animosité entre les deux anciens présidents s’était déjà illustrée lors de la passation de pouvoir entre l’ex-maire de Neuilly-sur-Seine et l’ex-maire de Tulle, il y a dix ans, en mai 2012. Pour marquer son dédain, le mari de Julie Gayet n’avait pas raccompagné Nicolas Sarkozy, à la sortie de l’Élysée. Un « manque de courtoisie » que le Républicain n’a pas digéré. « La courtoisie républicaine fait partie des valeurs qui sont importantes. J’ai raccompagné un président de la République dans la cour de l’Élysée, Jacques Chirac. Être courtois, c’est une marque de civilisation », avait-il estimé au micro d’Europe 1, en septembre 2016.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet