Nicolas Sarkozy furieux contre Emmanuel Macron ? “Il ne décolère pas”

Nicolas Sarkozy ne semble toujours pas remis des législatives. L’ancien président de la République serait toujours furieux contre Emmanuel Macron. Et il le fait savoir à ses proches.

A propos de


  1. Nicolas Sarkozy


  2. Emmanuel Macron

Alors qu’Emmanuel Macron a perdu la majorité absolue à l’Assemblée nationale le 19 juin dernier, Nicolas Sarkozy ruminerait encore cette défaite. D’après Marianne, dans un article du 30 juin, en effet, selon lui, cette défaite aurait pu être évitée si l’actuel Président avait suivi ses conseils. Mais Emmanuel Macron n’aurait que faire des récriminations de son prédécesseur puisqu’il ne l’a pas appelé depuis la semaine du 20 juin. Car c’est toujours le président réélu qui le joint et jamais l’inverse, précise l’hebdomadaire.

« Il (Nicolas Sarkozy, ndlr) n’a rien compris à la nomination de Borne et il est donc comme toute personne qui a le sentiment d’avoir eu raison et de ne pas avoir été écoutée », raconte un proche à l’hebdomadaire. L’ancien président de la République avait conseillé à l’actuel chef de l’État de nommer un ministre de droite comme Christine Lagarde. Ce proche est d’ailleurs persuadé que le mari de Carla Bruni « ne décolère pas. »

« Il ne se décide que quand il est au bord du fleuve »

Nicolas Sarkozy serait tellement en colère que tous en prendraient pour leur grade et notamment Valérie Pécresse : « Elle n’a pas voulu de mon chèque, je l’ai envoyé pour renflouer les caisses du parti, qu’elle a ruiné », aurait-il lâché, selon Marianne. Les jeunes LR, qu’il qualifie de « radicalisés », prennent aussi un coup de semonce de l’ancien Président. « On était 300 il y a quinze ans, ils sont passés à 200, puis à 100 et, aujourd’hui, ils sont 60, qu’est-ce qu’ils veulent ? », tonnerait-t-il devant ses proches.

Celui qui l’agace le plus, c’est Aurélien Pradié qu’il traite d’« arrogant » et dont il dit qu’il « n’a jamais rien gagné d’autre qu’une élection dans le Lot. » Gérard Larcher, qui s’était montré ferme en déclarant au Parisien le 21 juin que Nicolas Sarkozy avait quitté sa famille politique, a lui droit à : « Quand tu n’as besoin de rien, demande à Larcher. » Quant à Emmanuel Macron, et même s’il le côtoie depuis plusieurs années, Nicolas Sarkozy aimerait à répéter : « Macron n’écoute rien. Il n’a aucune vision, il ne se décide que quand il est au bord du fleuve. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet