Obsèques de Christophe Dominici : les mots bouleversants de son père

Les obsèques de Christophe Dominici ont eu lieu en deux temps, les 2 et 4 décembre 2020. Le père du défunt rugbyman, Jeannot Dominici, s’est affiché totalement bouleversé par la mort de son fils.

  • Christophe Dominici

Deux cérémonies d’adieu très émouvantes. Les proches de Christophe Dominici, ancienne star des Bleus, s’étaient rassemblés une première fois mercredi 2 décembre 2020 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour assister à la cérémonie religieuse avant de se retrouver vendredi 4 décembre 2020 à Hyères, dans le Var, pour assister à l’inhumation du rugbyman décédé le 24 novembre 2020 à la suite d’une chute depuis le toit d’un bâtiment désaffecté au cœur du parc de Saint-Cloud. Les circonstances restent mystérieuses.

Au cours des obsèques de Christophe Dominici, son père Jeannot Dominici s’est affiché bouleversé par cette tragédie. Il se serait confié au prêtre, d’après nos confrères du Parisien. Il lui aurait dit “qu’un père qui a perdu ses deux enfants ne peut plus croire en Dieu. Car Christophe Dominici va reposer aux côtés de sa grande sœur, Pascale, décédée à 24 ans dans un accident de la route”, rapportent nos confrères. En effet, Christophe Dominici repose auprès de sa soeur Pascale décédée en 1986, à l’âge de 24 ans dans un tragique accident de voiture. Un drame qui l’avait profondément marqué et lui avait fait douter de l’existence de dieu : “Et dieu dans tout ça”, se questionnait le rugbyman selon Le Parisien citant le Père Marc de Saint-Sernin en charge de l’homélie.

“Tu m’as été enlevé trop vite”

Mercredi 2 décembre 2020, Chiara, 14 ans, l’une des filles du rugbyman décédé avait également eu bien du mal à cacher son émotion. La grande sœur de Mya, 11 ans, avait pris la parole devant l’assemblée : “Mon papa d’amour, tu m’as été enlevé trop vite (…) J’avais encore besoin de toi et depuis, j’écoute tes musiques en boucle. Tes bisous, tes câlins et ton sourire me manquent tellement. Je t’aime”, révélait l’adolescente. Ses équipiers Pierre Rabadan, Sylvain Marconnet, Christophe Moni et Mathieu Blin étaient également présents ainsi que Bernard Laporte, Vincent Moscato ou Thomas Lombard le directeur général du Stade Français. Ce dernier avait confié avec beaucoup de peine : “Le club est désormais protégé par ton étoile”.

Source: Lire L’Article Complet