Obsèques de Claude Brasseur : le regret de Jean-Paul Rouve lors des funérailles

Mardi 29 décembre 2020 se déroulaient les obsèques de Claude Brasseur. Jean-Paul Rouve, présent, a évoqué l’un de ses regrets sur Instagram.

Restez informée

C’est une fin d’année particulièrement difficile pour le monde du septième art. En effet, mardi 22 décembre 2020, un communiqué de l’AFP nous apprenait la mort de Claude Brasseur à l’âge de 84 ans “entouré par les siens“. L’acteur laisse derrière lui sa veuve, Michèle Cambon-Brasseur, son fils Alexandre, et ses petits enfants, Louis et Jeanne. Mardi 29 décembre 2020, soit une semaine après son décès, les proches de l’acteur se réunissaient pour assister à ses obsèques au sein de l’église Saint-Roch, dans le 1er arrondissement de Paris. Un événement organisé en petit comité et dans le respect des normes sanitaires, à la demande de la famille du comédien. Et parmi les personnalités présentes figuraient Jean Benguigui, Daniel Russo ou encore Jean-Paul Rouve. Ce dernier a d’ailleurs exprimé l’un de ses regrets sur les réseaux sociaux.

“Dernier au revoir à mon copain Claude”

Jean-Paul Rouve a été particulièrement bouleversé par le décès de Claude Brasseur, qui, en plus d’être un collègue, était aussi un ami. “J’ai eu l’immense honneur de jouer avec toi et surtout de te diriger (enfin de te regarder jouer plutôt !). Je t’embrasse tendrement mon Claude. Tu me manques déjà” a déclaré le réalisateur sur Instagram, seulement quelques heures après avoir appris la mauvaise nouvelle. Présent lors des funérailles de Claude Brasseur, Jean-Paul Rouve a évoqué l’un de ses plus grands regrets, toujours sur les réseaux sociaux. “Dernier au revoir à mon copain Claude. On aurait pu être plus nombreux du métier” a-t-il déclaré. En effet, si Claude Brasseur était un homme apprécié et respecté par bon nombre de Français, les normes sanitaires liées à la Covid-19 n’ont pas permis à tout le monde d’être présent. Néanmoins, plusieurs dizaines de personnalités ont tenu à lui rendre hommage sur la Toile, saluant, au passage, la grande carrière de l’artiste.

Source: Lire L’Article Complet