Olivier Véran gêné : la blague d’Olivia Grégoire lors de la passation de pouvoir

Le nouveau gouvernement a été annoncé ce lundi 4 juillet. Un événement politique majeur qui a donné lieu à une passation de pouvoir remarquée. Notamment de celle entre Olivia Grégoire et Olivier Véran. Face aux caméras présente, la désormais ancienne porte-parole du gouvernement a partagé une blague qui a fortement mis mal à l’aise son successeur…

A propos de


  1. Olivier Véran


  2. Olivia Grégoire

Une passation de pouvoir marquée par beaucoup de malaise. Ce lundi 4 juillet, face à une foule de journalistes présents, Olivia Grégoire a annoncé laisser sa place de porte-parole du gouvernement à Olivier Véran, ancien ministre de la santé. Un discours au cours duquel son successeur s’est montré très gêné.

« Et le plus important pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est que notre coq Doudou est en pleine forme […] C’est un peu une mascotte dans ce porte-parolat et je sais, j’en ai parlé avec Doudou ce matin, que tu sauras te préoccuper de lui. Il est assez bavard et assez bruyant, donc je te conseille d’établir d’excellentes relations dès le démarrage« , avait conclu Olivia Grégoire durant son discours. Une prise de parole jugée « familière« , par les journalistes du Dej de l’info sur BFMTV, qui ont également soulevé la gêne d’Olivier Véran. « On sentait quand même, une pointe d’insolence, une pointe de frustration chez elle« , ont ensuite relevé nos confrères. Pour rappel, Doudou est une figurine d’un coq qui prône sur son bureau et qui avait été offerte à Christophe Castaner lorsqu’il assurait ce rôle.

Ah, les passations de pouvoir et leurs moments suspendus, où Olivia Grégoire parle de "Doudou", le coq du porte-parolat du gouvernement. pic.twitter.com/x2s8Vz6q8g

>> PHOTOS – Remaniement d’Emmanuel Macron : découvrez les ministres du gouvernement Borne II

Olivia Grégoire : ses demandes refusées par Élisabeth Borne

Le 16 juin dernier, L’Opinion avait évoqué les précédentes demandes qu’avait faites Olivia Grégoire à Élisabeth Borne. Car lorsque la Première ministre lui avait proposé d’être porte-parole du gouvernement, cette dernière, maman d’un nourrisson lors des faits, avait rapidement fait savoir quelles étaient ses conditions.

En effet, lorsqu’Élisabeth Borne lui avait annoncé, le 20 mai dernier, si elle souhaitait devenir la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire avait demandé un délai de réflexion de deux heures. Chose qui a été vite refusée. « Est-ce que je peux vous rappeler dans une heure ?« , avait-elle ensuite insisté. Ce qui avait donné lieu à un énième refus…

Crédits photos : Capture d’écran / BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet