« On a crevé la dalle » : Hélène Ségara évoque les difficultés rencontrées avec son fils

Hélène Ségara s’est battue pour devenir la star qu’elle est aujourd’hui. C’est en maman solo, bébé sous le bras, qu’elle a débarqué à Paris pour se lancer dans la musique. Un défi loin d’être simple pour lesquels elle a fait des sacrifices.

Hélène Segara

La chance, il faut parfois savoir la provoquer en prenant des risques. C’est ce qu’a fait Hélène Ségara. Son succès, la chanteuse de 50 ans ne le doit qu’à son culot, son audace et son courage. A l’époque, les télé-crochets tels La France a un incroyable talent, Nouvelle Star ou The Voice n’existent pas. Seuls le bouche-à-oreille, jouer dans les cafés ou dans le métro peuvent aider à Paris, ville où tout semble possible pour les artistes. Alors à seulement 19 ans, Hélène Ségara abandonne tout pour s’installer dans la capitale et tenter sa chance, son bébé Raphaël sous le bras. Mais débarquer en maman solo, un bébé de quelques mois dans les pattes, dans une ville que l’on ne connaît pas où les loyers titillent le salaire des Bleus à l’Euro en cas de victoire n’a rien de facile. Celle qui jouera plus tard le rôle d’Esmeralda dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris s’est donc tournée vers le peu de personnes qu’elle connaissait pour lui venir en aide. L’une de ses amies lui a gentiment ouvert la porte de chez elle. Enfin presque.

« On a vécu dans 15 mètres carrés »

Si Hélène Ségara est consciente de la chance qu’elle a eue d’être accueillie chez cette copine, cette dernière n’a pu lui offrir autre chose qu’un « grenier ». Un toit sur lequel elle n’a évidemment pas craché mais qu’elle a quitté pour une surface un peu plus grande mais non plus luxueuse.

« Mon fils et moi avons vécu dans 15 mètres carrés où je pouvais faire cuire des œufs en étant allongée sur le lit, confesse Hélène Ségara à Télé Loisirs. La chance, j’ai su la provoquer. On a crevé la dalle, mais ma motivation, c’était Raphaël ». Trente ans plus tard, la mission d’Hélène Ségara est on ne peut plus réussie. Partie de presque rien, la chanteuse a atteint des sommets. Résultat : il y a trop de gens qui l’aiment.

Source: Lire L’Article Complet