"On dirait une prostituée ukrainienne" : Amanda Lear tacle celle qui l'incarne dans le biopic consacré à Salvador Dali

Puisqu’elle a été la muse du peintre Salvador Dali durant plusieurs années, Amanda Lear apparait bien évidemment dans le film "Dali Land" qui retrace la vie du célèbre peintre. Mais la comédienne est déçue par le long-métrage et notamment par l’apparence de celle qui l’incarne à l’écran…

Dans les années 60, Amanda Lear rencontre Salvador Dali dans un bar. Avant même d’entamer une carrière d’actrice, elle devient la muse du peintre espagnol, et ce durant plus de quinze ans. Si leur relation a été aussi mystérieuse qu’ambigüe, Amanda Lear s’est murée dans le chagrin à la mort de Salvador Dali en janvier 1989. Très souvent interrogée sur l’artiste, Amanda Lear s’est à plusieurs reprises confiée sur l’épouse de ce dernier : “Un jour, elle m’a confié qu’elle en avait un peu marre, au bout de 50 ans, de se taper ce vieux monsieur qui ne savait rien faire” expliquait l’actrice.

Il n’est donc pas étonnant qu’Amanda Lear soit omniprésente dans le biopic consacré au peintre, baptisé “Dali Land” ! Pour autant, elle ne compte pas en assurer la promotion notamment car elle est déçue par plusieurs points, à commencer par la prestation d’Andreja Pejic, qui l’incarne à l’écran. Dans une interview accordée à Télé Star qui paraîtra ce 12 juillet, Amanda Lear ne mâche pas ses mots : “Ben Kingsley qui joue Dalí avec perruque et moustache, c’est ridicule. Et je ne vous parle pas de ce mannequin australien de deux mètres qui est censé être moi. On dirait une prostituée ukrainienne”. 

Si elle ne compte pas soutenir ce projet cinématographique, Amanda Lear sera prochainement à l’affiche de Camping Paradis aux côtés de Laurent Ournac. “C’est une cougar qui donne l’impression de traverser une sorte de crise. C’est plein de quiproquos. C’était très sympa à faire” 

Aliénor de la Fontaine 

Source: Lire L’Article Complet